A Perfect Circle - Eat The Elephant

A Perfect Circle - "Eat The Elephant"
A Perfect Circle - Eat The Elephant (chronique)

Hauts les cœurs, alleluia, loué soit le Seigneur, Mazal Tov! Un nouvel album de A Perfect Circle, quatorze ans après Emotive! Et une tournée avec un passage au Hellfest cette année. Putain, on ne l'espérait plus. Il y a eu Sol Invictus, Pure, Chinese Democracy (ah non, peut-être pas Chinese Democracy...) et maintenant Eat The Elephant.

 

Mais... attendez. J'en ai rien à branler J'men bats le tampon. Osef comme disent les jeunes. Ce retour m'en tartine l'une sans poisser l'autre. Parce que je n'ai jamais été fan du groupe. Certes j'avais par curiosité écouté Mer De Noms, mais j'avais été autant emballé que par la candidature  à l'élection présidentielle de Jacques Cheminade. Depuis, je voyais certains fans dans mon entourage s'agiter et se réjouir à chaque nouvelle sortie du groupe et toujours par curiosité, je m'enquérais de la qualité de Eat The Elephant sur le forum de COREandCO. Devant l'enthousiasme de mes collègues, proche du niveau de culture générale d'un candidat de télé-réalité, je me retrouve, presque par erreur, à chroniquer le-dit album.

 

Oui, je ne suis pas le mieux placé pour en parler, mais sans être encombré ni d'affect ni de fanatisme, je peux donner un avis plus objectif qu'un aficionado qui attend ce moment depuis que Chirac n'est plus président.

 

L'affaire s'engage mal avec cette pochette hideuse. Certes, on peut y voir une volonté "arty", raccord avec la personnalité des musiciens, mais soyons honnêtes, cette photo du fils caché de Snowy Shaw et de Cruella d'Enfer tenant un étrange pseudopode est particulièrement laide. Un chroniqueur moins inspiré invoquerait la maxime "l'habit ne fait pas le moine", mais effectivement, la pochette n'est absolument pas le reflet du contenu du disque.

 

On est donc en présence d'un album de Rock, qui parfois durcit le ton, mais en aucun cas la musique de A Perfect Circle en 2018 ne peut être qualifiée de Metal. Le son est tout bonnement excellent, gros sans être clinquant, qui met en valeur, de manière équilibrée, tous les instruments. Les espoirs de ceux qui attendaient un album dur sont vite douchés dès le morceau titre placé en ouverture de disque. Lent, délicat, poppy, construit sur un rythme jazz, les intentions du groupe sont limpides, à l'image de la musique proposée. On est plus proche de Coldplay que de Tool.

 

Les mélodies, tant musicales que vocales, sont travaillées à l'extrême, un véritable ouvrage d'orfèvres qui mettent ici en œuvre tout leur talent pour développer des chansons d'une très grande richesse musicale, avec des arrangements et des structures dignes des plus grands. La voix de Maynard James Keenan est tout bonnement exceptionnelle, à la fois puissante et précise.

 

Les déçus à l'écoute de cet album du retour seront nombreux à mon avis, mais ils passeront à côté d'un petit bijou, sans quasiment aucune faiblesse, dont chaque titre en est une perle, utilisant toute la palette Rock à sa disposition, du plus léger ("So Long, And Thanks For All The Fish" rappelant OK Go), au plus sombre ("The Doomed", ma préférée) en passant par des moments plus modernes ("Hourglass"), ou prog, tendance Anathema ("Feathers").

 

photo de Xuaterc
le 19/06/2018

4 COMMENTAIRES

dayedayedaye

dayedayedaye le 19/06/2018 à 10:04:47

L'album que j'écoute en boucle depuis sa sortie !
Merci pour la chronique ;-)

Knut

Knut le 19/06/2018 à 11:17:20

J'allais dire osef et au final t'as réussi à piquer ma curiosité. Je file écouter ça.

Paf le chien

Paf le chien le 06/07/2018 à 18:05:38

Après de premières écoutes qui m'ont laissé dubitatif. Après avoir vu la version live de "Heat The Elephant" au Hellfest. Après, une nouvelle écoute suite à ce superbe concert, je peux dire aujourd'hui que cet album est magnifique, splendide. Pour peu que l'on se laisse submergé par les émotions ici développées, on s'engage dans un voyage qui invite au rêve et à la volupté.

Xuaterc

Xuaterc le 07/07/2018 à 11:49:11

C'est joliment dit monsieur Le Chien. Je suis assez d'accord avec votre analyse

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme

CD album CD album (57:07)

Acheter A Perfect Circle Eat The Elephant sur Amazon

Tracklist

Eat the Elephant
Disillusioned
The Contrarian
The Doomed
So Long, and Thanks for All the Fish
TalkTalk
By and Down the River
Delicious
DLB
Hourglass
Feathers
Get the Lead Out

DANS LA VEINE

Leaving Paris - New DaysLeaving Paris - New Days

évènements

  • Loth x Acedia Mundi x Finis Omnium @ Le Cirque Electrique / Paris le 24 novembre 2018
  • Tournée française SEEDS OF MARY du 15 septembre au 8 décembre 2018
  • Birds in row + Coilguns + KEN mode au Petit Bain à Paris le 29 novembre 2018
  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019
  • NOTHING au Gibus à Paris le 30 novembre 2018