Acetate Zero - Civilise The Satanists

Acetate Zero - "Civilise The Satanists"
chronique Acetate Zero - Civilise The Satanists

C’est un peu par hasard, en chinant sur le net, que je suis tombé  sur ce groupe Français dont je n’avais jusqu’alors jamais entendu parler:  Acetate Zero. Pourtant avec un tel nom, cela aurait pu me dire quelque chose, mais non ! Inconnu au bataillon, et pourtant cela fait maintenant 13 ans que le groupe est en activité ! Fou ça ! Je ne me targue pas de tout connaître, mais j’essaie d’être un peu au courant des bons groupes que produit la scène française, et être passé à coté de celui-ci me parait invraisemblable !  Aujourd’hui je vous présente leur LP sorti en 2008, Civilize the satanists.

 

Originaire de Paris, ce quintet produit une musique douce et remplie de volupté,  en entremêlant avec tact de multiples lignes de guitares entre elles, qui créent ensemble une onde très aquatique, rythmée par une batterie épurée mais essentielle dans cet équilibre fragile. Mais autour de cet ensemble très présent vient s’agglutiner toute une panoplie d’effets sonores variés: samples électroniques, distorsion, trompettes, et même des voix ! Oui parce que je ne l’avais pas encore précisé, mais les compositions sont en majorité instrumentales. Sauf que parfois, une douce voix féminine vient poser son timbre frêle sur quelques titres, et aussi parfois celle d’un homme, mais c’est encore plus rare …  

 

Le style de ce combo est difficile à définir, une sorte de post pop rock en fait, ou pop post rock, dur de se décider !  Là n’est pas le plus important non plus… Ce qui importe c’est la beauté de leur musique, simple, épurée et tellement mélodieuse. Le calme règne en maître mais une certaine intensité sous-jacente ne peut s'empêcher de se faire ressentir, comme si à tout moment les sons clairs pouvaient se transformer en distorsions diaboliques et franchir la barrière entre post rock et post hardcore d’un coup de grosse caisse !

 

Acetate Zero c’est une force tranquille, discrète,  fragile et à la fois appuyée, qui devrait plaire aux amateurs de Mogwai ou Moonlit Sailor, dont la musique est saupoudrée en plus d’une jolie voix féminine qui donne ce côté « pop » à leur univers paisible et coloré qui n’a - à mon avis - pas la reconnaissance qui lui est dûe.

photo de Biflam
le 09/03/2011

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements