Akirise - Akirise

Chronique CD album (20:00)

chronique Akirise - Akirise

FUSION !!!!

 

 

Rock, metal, dub, fusion (ça fait une fusion de fusion ? une fusion² ?) avec des textes en français. Il y a déjà 10 ans que j'en causais (avec l'immaturité de l'époque)

 

Bref.

 

Fusion et jeux de mots à gogo, Coreandco ne pouvait donc pas ignorer la nouvelle sortie d'Akirise.

Et puis, bon plan malin-radin, l'EP est à prix libre, donc gratuit si tu n'as pas un rond ou si tu considères que "merde, la culture ça devrait être gratuit tu vois" et tu payes pas un enregistrement qui a coûté des sous-sous au groupe.

 

Re-bref.

 

D'ailleurs, si t'es colère, Akirise va te plaire.

Les mots traduisent l'état d'esprit chonchon de paroliers qui savent manier et faire rythmer leur français.

Pas fastoche sans tomber dans la vulgarité gratuite pour une réflexion réduite, mais Akirise trouve les bons mots à défaut des plus beaux.

Résultat, une réflexion qui n'est pas con sur la jalousie, la consommation et tout un tas de questions qui secoue celle de ma génération (biberonnée au Club Dorothée sans avoir finie complètement teubée).

 

 

Akirise c'est donc une série de mots sur nos maux, ceux qui perturbent les "écolos-bobos".

Ben oui, ça sent le discours gauchiasse.

Une autre grande qualité (sauf pour ceux qui voudraient voir, à l'Elysée, un général et des bidasses) mais ça, ça n'est que le point de vue de celui que vous lisez.

Le propos a donc toute son importance et même si l'on n'adhère pas au fond, la forme se doit tout de même d'être saluée : deux mecs au chant ça permet de sans cesse rebondir et à aucun moment de s'endormir.

 

Mais avant qu'il y colle des paroles, Akirise se construit autour une musique un peu folle.

À force d'ajouter et de jouer avec des étiquettes musicales avec lesquelles les "chroniqueurs-je-sais-tout" fichent les groupes, on se retrouve bien emmerdé quand on tombe sur une bande qui préfère les cumuler.

 

Résultat : Akirise c'est foutraque avec un foutu sens de la mesure. 

Un peu de ceci, un peu de cela ("ceci" et "cela" étant les genres nommés dans le premier paragraphe) : on se retrouve avec du "pas nawak" mais un peu quand même" qui joue sur les rythmes, les tons, les ambiances. 

Akirise comble les amoureux des rythmes saccadés avec un haletant duo basse-batterie et fait tourner la tête avec la complémentarité des deux guitares (une au riffing plus "incisif", l'autre plus "entêtant").

 

Avec un peu de recul, on se rend compte que la bande se compose de trois duos de musiciens qui savent s'accorder pour créer un ensemble qui tient carrément la route tout en marchant juste à côté du chemin bitumé que tout le monde connaît.

photo de Tookie
le 09/01/2019

1 COMMENTAIRE

cglaume

cglaume le 09/01/2019 à 12:22:39

Akirise !? 'té, ça fait un bail !! J'avais bien aimé la précédente sortie. Du coup je suis jaloux que tu aies mis la main dessus avant moi, parce que c'est cool aussi le "pas nawak mais un peu quand même" !!! :P ;)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • Tournée Sunnatra + Yatra 2019

HASARDandCO

On The Outside - On The Outside
Wormrot - Dirge
Chronique

Wormrot - Dirge

Le 21/10/2011