Albez Duz - Enigmatic Rites

Chronique CD album (55:00)

chronique Albez Duz - Enigmatic Rites

En voilà un album bien nommé ! Car Enigmatic Rites est à la fois énigmatique et son Rites nous entraîne vers des rituels impies que le côté malsain et evil (pour causer metalleux dans le texte) de la musique du quatuor décrit de fort belle façon.

 

Albez Duz, qui comme son nom l'indique, nous vient d'Allemagne, n'est pas un nouveau groupe... le groupe a commencé sous la forme d'un projet solo de son batteur, Eugen Herbst, en 2006 (puis suite au décès de son chanteur de l'époque a été mis en sommeil) mais n'a sorti son premier album, éponyme qu'en 2009. Ont suivi The Coming of Mictlan en 2014 et Wings of Tzinacan en 2016 malgré tout c'est je l'avoue la première fois que j'entends parler de ce groupe... la curiosité vis-à-vis de labels dont on suit les sorties (même si dans le cas précis, tout n'est pas pour moi) ça a du bon !

 

À l'écoute de ce disque 2 mots viennent à l'esprit : doom et théâtral... puis on ajoute evil, malsain, arrangé, heavy, lent... Les morceaux sont longs en général plus de 8 minutes

 

« Rites Of Hidden Souls » lance le disque avec un mid tempo, heavy et sombre, le chant théâtral d'Alfonso Brito (l'un des gros points d'accroche de cet album) est par moments doublé, on note aussi un passage rampant... c'est l'un des morceaux « courts » mais on est quasiment à 6 minutes ! « Wandering Soul » dépasse les 10 minutes, le début est très, très lent, arrangé la voix est à nouveau doublée mais reste principalement théâtrale on a ici plusieurs changementq de rythme et d'ambiances, une accélération (on va vers du mid tempo) qui nous amène vers une nouvelle cassure avec des psalmodie et ce côté evil, un long larsen lance un passage ultra lourd. « Participation Mystique Totalitaire » qui malgré son titre est chanté en anglais avec une voix par moments bien evil est aussi un titre long (8min 30s) qui commence très, très lentement avec un orgue, ici on trouve un break lumineux avant une accélération, lourde et rugueuse, qui a quelque chose death metal old school. « When The Bird Fledges » est aussi un morceau court (plus de 5min toutefois), c'est un instrumental lent, psychédélique, aérien mais sombre et orageux, qui s'alourdit mais sans accélération, on note ici la présence de claviers... l'accélération viendra mais sera de courte durée avant un passage lent et lourd. On repart pour 2 morceaux longs avec « Surrender » et ses presque 9 minutes avec son début lent et clair mais malsain, puis qui s'alourdit (on est dans du doom quand même) en restant bien malsain notamment le chant d'Alfonso, ici sont présents claviers et arrangements bien evil notamment un passage typé black death... ce qui n'empêche pas l'utilisation d'un sitar. « Emperor Is Blind » frôle les 10 min et commence de manière ultra lourde en mid tempo, les claviers sont à nouveau de sortie (voire des boucles électroniques), à mi-morceau il y a un passage drone ambiant psyché chelou, qui croit-on annonce la fin du titre mais en fait le morceau repart sur de l'ultra lourd et lent (ce qui n'empêche pas l'utilisation de claviers) qui se poursuit en un break très lent, instrumental et inquiétant (avec clavier, côté evil encore). «  Only Lies » n'est présent que sur le CD mais ce titre tient bien la route avec son chant à la Dee Snider (quand il prend sa voix de méchant) et son orgue... comme d'habitude on n'est pas là pour battre des records de vitesse et de légèreté.

 

Enigmatic Rites propose donc ce doom, théâtral et convaincant dont le chant notamment relance constamment l’intérêt... je ne connais pas encore les précédentes sorties des Allemands mais ce disque donne sans conteste l'envie de se pencher dessus. Tu aimes le doom plein d'ambiances ? Ce disque est assurément fait pour toi.

 

Enigmatic Rites est disponible en CD et vinyle (noir).

photo de Papy Cyril
le 17/06/2019

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Hexis + WOES + Expiation au Puzzle Pub Tours le 2 novembre 2019
  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019