S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Alestorm - "No Grave But the Sea"

Alestorm - "No Grave But the Sea"
chronique Alestorm - No Grave But the Sea
5,5/10 0

écouter "Not Grave But The Sea"

Acheter Alestorm No Grave But the Sea sur Amazon

CD album CD album

 

Style musical : 

Pirate Metal fatigué

 

Année : 

2017

 

Tracklist :

1. No Grave But the Sea
2. Mexico
3. To the End of the World
4. Alestorm
5. Bar ünd Imbiss
6. Fucked with an Anchor
7. Pegleg Potion
8. Man the Pumps
9. Rage of the Pentahook
10. Treasure Island

 

Label : 

Napalm Records
Dans le même style :
Jaldaboath - Hark the Herald

«Pas mal déçu par cette track. On dirait "Drink" réchauffée... Elle s'écoute, mais peut beaucoup mieux faire.

- Ben, c'est à écouter avec trois bières comme d'hab' !

- Bah justement, mine de rien les Alestorm ont toujours fait des trucs assez intelligents (enfin plus que la moyenne du Folk à boire) et intéressant musicalement. Là ça sent un peu le manque d'inspiration. Après je sais qu'ils sortent toujours les chansons débiles en premier donc, j'préfère attendre de voir l'album entier ! »

Voilà en résumé, un échange que j'ai eu avec un ami viking (Hakon Haldanarson, gaffes à tes mollets) suite à l'écoute du premier single de l'équipage écossais et nommé "Alestorm "(le morceau), pondu pour leur dernier album concerné ici, ouais, d'abord, voilà, je finis ma phrase, d'abord, ouais. Reprenez votre respiration.

Entre pirates, normal d'être un peu critiques. Bon, c'était juste histoire de donner le ton au cas où le combo ne vous parle pas du tout. Les allergiques sont déjà partis.

 

La plaque commence très fort avec juste un des meilleurs titre du groupe, à ranger à côté de "Keelhauled" ou "The Huntmaster", en mode épique et fougue de jeune mousse rentrant dans un claque pour la première fois. Miam !

"Mexico" le suit de près : un hymne crétin parfait comme seul les meilleurs flibustiers sous mescal savent trousser. Oh oh oh !!

Mais notre joie d'ado boutonneux se calme vite avec l'enfilage des deux plages suivantes à l'intérêt proche de la philosophie d'un baleineau obèse. Le titre évoqué dans l'intro de cette chro nous sort ainsi un chant bourrin, complétement à côté du pont et devient vite barbant. Son frère s'oublie plus vite que le dernier verre de ratafia torché cul sec.

Que le Grand Crique me croque: le brick se mange le quai deux fois de suite...

 

Maîtres du refrain à brailler en cœur et de la jig métal, les Écossais le restent pourtant. Un peu rassuré, on se prend donc par les coudes, tel le schizo, oscillant de droite à gauche sur "Bar Ünd Imbiss", bercé par les solos classiques mais inspirés. Ouf, ça va mieux.

La « balade » "Fucked With Anchor" se fait aussi totalement jouissive et folk :

Fuck you!

You’re a fucking wanker.

We’re going to punch you right in the balls.

Fuck you! With a fucking anchor.

You’re all cunts so fuck you all.

...seront alors vos paroles préférées juste après celle de "Don't You Forget (about Me)" de leurs compatriotes de Simple Minds.

 

​Et... c'est tout !

Car Alestorm, faut être clair, utilise toujours les mêmes recettes de simples d'esprits, pour son rhum arrangé.

En effet, sorti des titres évoqués, la redondance fait bombance. "Pegleg Potion", "Rage Of The Pentahook", mais surtout l'étonnamment molasse "Man Of The Pumps" malgré son bon refrain, deviennent alors les symptômes de l’erreur de compas de l'équipage. Le groupe se perd dans une vieille baie visitée maintes fois, concluant sur un "Treasure Island" dépouillée de toute richesse depuis des siècles.

 

Ah oui : y'a aussi un second CD sur l'édition digiprout mais j'en ai pas grand chose à faire car je ne l'ai pas écouté. En plus, il a été enregistré pour les... chiens.

 

Alestorm suit, in fine, l'évolution d'une franchise lucrative du cinéma américain : pas vraiment déplaisante, toujours un peu distrayante mais s’éloignant de plus en plus des rivages d'antan.

 

 

photo de Crom-Cruach
le 19/06/2017

Note des commentateurs : 6/10 (sur 1 votes)

Commentaires

Xuaterc

Xuaterc le 19/06/2017 à 16:09:36

Je suis assez d'accord avec toi, un début sur les chapeaux de roue, mais par la suite, la voix bourrine fait mal au oreilles et la l'inspiration bande mou

Al Maazif

Sa note : 6/10

Al Maazif le 19/06/2017 à 19:05:45

Les groupes-concept finissent souvent comme ça...
Perso j'ai pas tellement suivit après les 2 premiers qui étaient bien, ils ont l'air d'avoir assez vite baissés ensuite...
D'accord avec toi aussi, c'est chiant sur la longueur.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

New Bomb Turks à Paris le 10 juillet 2017 : 2x2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Alehammer - Mine'S A Pint Of Crust

Évènements

ALESTORM au Transbordeur à Villeurbanne le 18 octobre 2017IGORRR + PRYAPISME au CCO à Villeurbanne le 16 novembre 2017TEXTURES au CCO à Villeurbanne le 12 novembre 2017NEW BOMB TURKS + HARASSMENT au Petit Bain à Paris le 10 juillet 2017RIIP Fest #3 à l'espace Gentiana à Tours les 7 et 8 juillet 2017