Anorak - My own haze

Chronique CD album (41:26)

chronique Anorak - My own  haze

Anorak… Avec un nom pareil, j’aurais d’abord parié pour un bon duo noise à l’ancienne mais c’est la faute à Pneu, Gatechien ou encore Chevreuil. Je dis ça parce que les seuls points commun entre Anorak et les groupes précités, c’est qu’ils sont tous effectivement français et qu’il y a effectivement une racine hardcore à la base. Pour le reste, on efface tout et on reprend au début.

 

Anorak se positionne effectivement sur la scène hardcore francophone mais les principales armes choisies par les quatre gars d’Amiens c’est le rock n’roll et le chaos. Par là, il faut comprendre que c’est effectivement assez frontal, qu’il y a pleins de plans et de breaks par chanson et que ça donne envie de bouger les cheveux. Après, est ce que ça fonctionne ? La réponse est oui ! Le quatuor impressionne dès le premier titre de leur disque avec cette intro cinématographico-bizaroïde qui débouche sur des salves de blasts hallucinants. La suite est tout aussi bonne avec un parfait équilibre entre violence primale, mélodie pleurnichardes ainsi que pas mal de plans plus noisy. Chaque titre nous retourne d’une manière différente et on en vient à se demander quelle trouvaille on va bien pouvoir trouver sur la piste suivante. Car c’est là qu’Anorak est très fort : le fond et la forme sont bien connus mais le tout est tellement bien exécuté que l’on en redemande sans cesse. Clairement, Anorak flatte notre mémoire en nous resservant les recettes éprouvées par des ténors comme Converge, Drowningman, Lack, Botch ou encore Keelhaul (c’est eux qui le disent mais c’est très vrai).

 

Le seul reproche que l’on pourrait faire à Anorak, serait d’avoir trop bien digéré toute ces influences et de ne livrer qu’un patchwork… Mais est-ce vraiment recevable tant le rythme est haletant, tant le tout est cohérent, tant le contenu est accrocheur ? Tout ça manque peut être finalement d'un chouilla personnalité (notamment au niveau du chant) mais on s’en fout pas mal tant la mornifle est bonne. Me tarde de voir ça en concert tiens !

photo de Swarm
le 22/09/2009

3 COMMENTAIRES

sepulturastaman

sepulturastaman le 23/09/2009 à 20:25:41

Avec une chronique diamétralement opposée, ils seraient habillés pour l'hiver.

swarm

swarm le 24/09/2009 à 12:04:17

bah, je leur ai quand même taillé un joli costard, non?

sepulturastaman

sepulturastaman le 24/09/2009 à 18:30:41

Tu ne leur fais qu'un reproche celui de ne pas êter des plus original, enfin c'est ce que j'ai compris.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements