Arcaïde - Solve & Coagula

Chronique CD album

chronique Arcaïde - Solve & Coagula

Solve & Coagula est un principe alchimique bien connu. Pour faire simple, il désigne, la dissolution et la reconstitution de la matière. Outre son aspect concret, il possède une portée métaphorique importante. C'est une thématique qui doit bien se prêter à une certaine forme de musique industrielle, expérimentale et ambiant car elle a servi d'inspiration pour le remarquable unique album de kkoagulaa. Mais aujourd'hui, c'est le nouvel opus d'Arcaïde qui nous intéresse, le cinquième après un long silence de plus de dix ans. Issu du cerveau du producteur et multi-instrumentiste Benjamin Cecilio, propose une immersion dans un univers musical à la fois urbain, sombre et dissonant.



L'album, fort logiquement, se décompose en deux mouvements, eux-mêmes divisés chacun en quatre parties. La dichotomie entre les deux est clairement marquée, la première se veut plus industrielle, plus agressive, alors que la seconde est plus atmosphérique, reposant sur les ambiances plus lumineuses, avec des titres plus longs. Enchevêtrement de samples, d'Indus, de Dark Ambiant et de Drone, la musique d'Arcaïde par ses répétitions et sa dynamique, embarque l'auditeur dans une transe introspective.



Les douze minutes du "Coagula (part 4)" final, concluent cette quête de sens, inspirée également des travaux de Jung, sur une note plus légère, final achevant le rituel de déconstruction / reconstruction. Mais plutôt que d'apporter une fin définitive, il semble proposer une ouverture vers une réflexion plus large, dans un grand mouvement cyclique, reflet de la réflexion inlassable et sans fin du philosophe.

 


photo de Xuaterc
le 02/11/2019

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Drei Affen - Drei Affen
Ministry - Animositisomina