Asfixia - Asfixia

Chronique Vinyle 7" (13:56)

chronique Asfixia - Asfixia

Ce 7" là, j'ai eu du mal à mettre mes paluches dessus, et rien que pour avoir trouvé ce vinyl au Kanivo Chaos, je suis content de ma visite sur le festival cette année.

C'est d'ailleurs lors du premier Kanivo Chaos festival organisé dans l'Yonne que j'avais été soufflé, scotché, greffé d'un deuxième lance-crotte par tant d'émotion, d'agressivité et de violence.

 

Sur place, je me suis demandé comment 150-160 centimètres pouvaient dégager autant de charisme et une aura aussi présente, comment ce p'tit bout de femme pouvait brailler autant. La chanteuse suintait l'émotion, la rage, la colère ; une vraie tornade. Pas ces similis émotions d'émo-kid pleurnichards (un peu de respect s'il vous plaît), avec Asfixia on est plus proche de l'émo-violence d'Orchid. C'est toute gorge arrachée que celle-ci hurle, allant chercher un peu plus profond de temps en temps pour marquer la noirceur de la musique et haranguant dieu sait quel supplice. Mais ses passages chantés/parlés virant au chouniant sont justes et adaptés, avec la violence que demande la musique.

 

Comme nous avons à faire à un groupe punk/Vegan il nous le font savoir à travers les paroles, traduites en anglais puisque le groupe chante en espagnol.

Bon, vous vous doutez bien que la musique n'est pas pop-punk, les guitares sont aiguisées comme des lames de rasoir, la batterie bastonne mais de façon variée toujours prête à ratatiner du rythme ou de hausser le tempo. Surtout que les cordes suivent avec leur lot de riffs crust, punk, ou émo. Le tout baigné dans une ambiance noire, mais pas malsaine ; rien de gluant ,c'est dur et acéré, un poil épique, et surtout violent.

 

Quand on sait que le prix demandé est de 4 euros, qu'en plus nous avons le droit à un livret six pages, il serait dommage de s'en priver, seuls les réfractaires aux productions pas léchées et aux fans d'artwork en couleur émettront un avis négatif, mais qu'ils aillent se faire voir avec leur son calibré, chiant et leurs groupes qui misent plus sur le paraître que leur musique.

Plus haut et pour conclure, j'ai cité "Orchid" et "émo-violence", cette association réfléchie dans le vinyl vert taché noir de cet Ep donne l'image "Asfixia" et "crust-émotif".

photo de Sepulturastaman
le 19/10/2010

5 COMMENTAIRES

Carcinos

Carcinos le 19/10/2010 à 14:06:53

Waw elle est espacée cette chro !

Jull

Jull le 19/10/2010 à 14:16:51

ouais et j'arrive pas a corriger ca. L'espace c'est bien quand meme!

Pidji

Pidji le 19/10/2010 à 14:27:02

Merde j'avais pas vérifié ; je corrige illico !!!

sepulturastaman

sepulturastaman le 19/10/2010 à 16:22:44

bah je la trouvé correct quand je l'ai rentrée ; ça avais cafouillé après le premier paragraphe qui c'est mis en gras gros tout seul (ne m'accusé je fait tout en copier collé)

sepulturastaman

sepulturastaman le 19/10/2010 à 16:26:54

Je remercie le gars de la distro "Stonehenge" pour le line-up que j'ai trouvé nul part (internet ou livret)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Tournée Sunnatra + Yatra 2019
  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019