Astra - The Weirding

Chronique CD album (1h 18 min)

chronique Astra - The Weirding
J' avais déjà fait l' éloge du rock progressif dans une précédente chronique (cf Karmakanic) donc je ne vais pas recommencer ici. Mais je dois avouer que l'album que je vais vous chroniquer est tout simplement une petite merveille, un petit bijou, un album qui aurait pu faire sensation au début des années 70. Car comme je le disais plus haut c'est à du rock progressif que l'on a affaire, et étant fan de ce style et ayant écouté énormément de réalisations anciennes et nouvelles, je me suis retrouvé scotché devant ce groupe, Astra, des californiens de San Diego, dont la moyenne d'âge avoisine les 35 ans si ce n'est pas moins.

Le son bien vintage, les instruments comme le mellotron utilisés à merveille, le son de batterie digne d'un Nick Mason (batteur de Pink Floyd...) ; tout y est.
1h18 de voyage, de transe, de mélodies magnifiques, d'arrangements somptueux. Je crois que vais manquer de superlatifs au bout d'un moment.

« The Weirding » comporte donc 8 titres. L'album démarre par un morceau instrumental « The rising of the black sun », sorte de générique à cette oeuvre magistrale. On poursuit avec un morceau de 15 min « The Weirding » qui nous donne l'occasion d'entendre la voix superbe du chanteur. A la fois mélancolique, pleine d'intensité, de chaleur. Un timbre si particulier qui finalement ne fait penser à personne et c'est ça le Graal pour le chanteur : « réussir à avoir sa propre identité, sa propre couleur ». Contrat réussi amplement par le leader d'Astra.
Certes la musique pourrait avoir un air de déjà entendu, les influences sont là, c'est inévitable, mais ils ont réussi à s'approprier ce style d'une manière époustouflante. Les dieux incontestés sont GENESIS du temps où Peter Gabriel était au chant et Phil Collins derrière les fûts, KING CRIMSON, PINK FLOYD, YES... On peut aussi penser à BLACK SABBATH pour le côté lourd et électrique de temps en temps mais le mélange de toutes ces influences leur donne peut-être LA recette miracle, le petit quelque chose en plus. Le fait que toutes ces années se soient écoulées y est pour beaucoup je pense.
Les soli de guitares et harmonisations sont au rendez-vous, les arrangements, la flûte confèrent à l'album une intensité et une force majeures (« Silent Sleep »). De toute manière chaque titre est magnifique.

Pour les fans de ce style « The Weirding » est une oeuvre qu'il faut impérativement avoir dans sa discothèque. J'espère que je vous aurais donné envie d'écouter cet album qui soit dit en pensant est le 1er du groupe …....
Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas pris une telle claque en écoutant un cd, et jamais je n'aurais pensé mettre cette note là un jour....
photo de Growl
le 22/03/2010

3 COMMENTAIRES

vkng jzz

vkng jzz le 22/03/2010 à 10:09:04

pas mal du tout cet album, bien ancré dans son style et dans une époque niveau son, tout a fait rafraichissant ! un poil trop melodique/hippie pour moi parfois, mais pas de fautes de gout majeur a déplorer pour ma part, j'adhère plutot bien pour un style que j'écoute que très peu !

Labetoniere

Labetoniere le 04/04/2010 à 00:50:12

Cet Opus est une Bombe totalement GRANDIOSE !!!!!!!
Force est de constaté un travail vraiment énorme sur sa globalité !
666 fois génial : C'est pas pour les trends !

Prog Fan

Prog Fan le 23/02/2011 à 23:52:46

Ce album n'est pas une histoire avec un début et une fin. C'est une idée, un ramassage des pensées randonné qui se melangent et se présentent par les instruments. Toutefois, The Weirding n'est pas un album qui essaie d'être eloigné. Il y une structure dans la music. Pour moi, c'est le meilleur album de 2009!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021