Bear In Heaven - I love you it's cool

Bear In Heaven - "I love you it's cool"
chronique Bear In Heaven - I love you it's cool

Hébergé par le label Dead Oceans (A Place to Bury Strangers, par exemple), Bear in Heaven mêle pop et electro sur des relents shoegaze, pour au final créer un style déjà assez individuel pour qu'on le prenne en compte, et d'autant plus estimable que le rendu, ici, est très souvent élevé.

 

Alerte, I love you it's cool ressemblerait même à un APTBS moins noisy mais doté du même pouvoir de séduction, et fait dans le spatial intense et sonique ("Sinful nature", entre autres) que valorisent une certain sensibilité, de la grâce dans le chant et des effluves cold ou psyché du plus bel effet. Organique et synthétique cohabitent sans dommage, au contraire, et l'opus renvoie assez d'élans déviants, troublés et personnels pour imposer ses dix morceaux, sans erreur aucune.

 

Une electro sombre est en certaines occasions usitée, forte d'un allant décisif, et on appréciera autant l'essai dans ses mélopées claires puis plus floues ("Cool light") que dans ses spirales célestes (l'inaugural "Idle heart", excellent) qu'abiment des bruitages imaginatifs, ou encore sur ses plages hachées comme "Warm water", noisy à souhait et mis en valeur, lui aussi, par une trame tourmentée et bien conçue, entre instrumentation "réelle" et éléments synthétiques. C'est aussi le cas sur "Space remains", rapide et céleste, "mentalement nocif", qui permet une fin d'album remarquable, étayée aussi par le terminal "Sweetness & sickness", plus posé mais pas moins barré, qui outre sa qualité étoffe l'éventail du groupe. Ce dernier, de grande valeur, ressortant grandi de cet album singulier et novateur, de plus en plus intéressant au fil des écoutes.

photo de Refuse to keep silent
le 14/04/2012

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019