Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Bellator - "I"

Bellator - "I"
chronique Bellator - I
Démo/10 0

Acheter Bellator I sur Amazon

Maxi-cd / EP Maxi-cd / EP (29:15)

 

Style musical : 

Thrash rugueux

 

Année : 

2017

 

Tracklist :

01. Fromlor Agard
02. Petit Orc
03. Padnom
04. Epic
05. Bellator
06. Blood Eagle

 

Label : 

Music Records

 

Lieu d'enregistrement : 

Morgosth Studio

groupe Bellator
Bellator

Chroniques :

I (2017)
Dans le même style :
Exodus - The Atrocity Exhibition: Exhibit A

Fait n°1: Sur CoreAndCo, il est rare que vous croisiez une sale note, ou que vous lisiez une chro assassine... Et non, ce n'est pas parce que nous sommes un troupeau de gentils Michel Drucker qui a-do-rons l'ensemble des albums que nous écoutons en dégustant des petits fours depuis le fond de notre canapé rouge. C'est juste que – Pidji soit loué – ici on est libre de ne causer que des albums qui nous branchent (... quoique si Sep' vaut s'attaquer au dernier Jul, il se cassera le nez sur un véto de principe) et de snober les grosses sorties si, en fait, on s'en carre l'oignon. C'est sur ce genre de fondations que l'on bâtit les webzines de passionnés les plus solides! 

 

Fait n°2: si à une époque lointaine les étagères du boss de ces lieux croulaient sous le poids des CD promo reçus de France, de Navarre et d'ailleurs, la donne a bien changé. Au lieu d'atterrir dans nos boîtes aux lettres en de nombreux petits colis, la musique nouvelle atteint nos boîtes mail en seulement 3 "lettres": MP3. Du coup, quand arrive encore de temps à autre un paquet à bulles rempli de digipacks, on se sent obligé d'y consacrer un peu de temps de clavier, surtout si le style pratiqué fait partie de ces champs musicaux où l'on se sent à l'aise.

 

Fait n°3: I, 2e EP de Bellator qui fait dans le Thrash bourru, est plus du genre à gratouiller péniblement qu'à chatouiller agréablement. J'avoue que si j'avais reçu l'objet par email, je l'aurais zappé. Mais M.U.S.I.C. Records a confié la chose à Peter mon facteur, au milieu de tout plein d'autres rondelles. Du coup j'ai du mal à jouer les sans cœur en confiant tout ça directement à Isabelle ma poubelle.

 

Le présent exercice va donc consister à faire comprendre que l'écoute de l'EP en question s'est avérée assez pénible sans se montrer inutilement cassant ni méprisant envers le boulot accompli par les 3 Angevins. L'idée? Faire passer le message via une notation "alternative" qui, tout en évitant la tranche basse des notes qui, affichées en rouge dans la marge, font de la peine, permet de comprendre de quoi il retourne. Ce "Démo/10", il faut donc le comprendre non pas comme "I est une galette autoproduite distribuée en DIY pour démarcher les cafés-concerts locaux et offrir aux copains" mais comme "I = prod maison ou pas loin + compos rugueuses + zicos pas sortis de la Berklee College of Music... Et pourtant support d'un label non spécialisé dans le Punk'n'Grind'n'Crust!". En bref, si la guitare lead sort parfois de son chapeau des riffs sympas, et que la basse est de temps à autre judicieusement placée au front, côté batterie, écriture, et chant, on est loin de la nomination aux Grammy Awards. D'ailleurs, le fait que "Fromlor Agard" – l'instrumental placé en tête de tracklist – soit le meilleur des 6 morceaux devrait peut-être amener le groupe à se demander si, finalement, est-ce qu'économiser sur les micros ne permettrait pas de réinvestir ailleurs?

 

Observation conclusive la plus factuelle possible: en 2017 / 2018, la qualité de ce que la plupart des groupes propose – et là je ne parle pas seulement de ceux qui sont signés, mais même de ceux qui font joujou avec Pro Tools dans leur home sweet home – est telle, et disponible en telle quantité que par comparaison, le contenu de I semble être issu d'une caricaturale démo K7 des 80s. Du coup, on serait tenté de dire aux gars de Bellator que, même si ça les démange, ils auraient tout intérêt à faire tourner leurs compos 7 fois dans leur salle de répète avant de se lancer dans la cour des grands. Ça serait bénéfique pour tout le monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La chronique, version courte: I est officiellement le 2e EP de Bellator, groupe angevin de Thrash revêche. En blindtest, dur de voir le côté angevin – mais ça c'est normal –, et encore plus dur de ne pas tomber dans le piège qui consiste à penser qu'il s'agit en fait d'une toute première démo.

photo de Cglaume
le 05/04/2018

Commentaires

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 05/04/2018 à 20:24:26

J'aime bien le ptit côté keupon moi.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

TENDINITE : 1 vinyle à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Hellbrain - What We Left

Évènements

NO ONE IS INNOCENT + LES SALES MAJESTES + TAGADA JONES au Stereolux à Nantes le 25 octobre 2018Stomping #8 @Secret Place à Montpellier (34) les 9 et 10 novembre 2018Tournée française SEEDS OF MARY du 15 septembre au 8 décembre 2018