Big Business - The Beast You Are

chronique Big Business - The Beast You Are

J'aime Big Business. Ils ont un son, ils ont leur truc, unique, ils ne ressemblent qu'à eux-mêmes ; et en plus bonus ! ils m'ont l'air sympathiques.

Mais parfois, y'a quelque chose de gênant chez Big Business.

Gênant, comme un gros garçon bien enrobé, moulé-écrasé dans des collants Flash Gordon, qui chanterait d'une voix d'ange magnifique une chanson pour dames touchante. Attifé d'une perruque blonde bouclée de mauvaise qualité. Oui, gênant comme cela. Un je-sais-très-bien-quoi d'incongru où l'on aurait – un peu – honte pour eux ; tout en trouvant ça, quelque part, « vachement bien fait ».

Ce dont je parle-là, bien-sûr ce sont les excès de sucre, de Pop Musique en fait, chez Big Business. Mind The Drift connaissait les excès de Prog, plutôt, mais ça a toujours été là, tapis dans l'ombre des enluminures clinquantes du Gold Metal lyrique et pur délivré depuis une quinzaine d'années avec une générosité (ces lignes de basse, cette batterie infatigable, ces envolées de voix éraillées!) et une bonhomie rares.

Cette gêne était pourtant quasi absente du précédent râpeux Command Your Weather. Et là elle revient à la charge dès les lignes de chant du premier morceau au titre abdominable ''Abdominal Snowman'' (hin-hin-hin!).

Attention, ça ramone derrière mais le découpage du chant sur les couplets, limite un peu à la Britney, m'a fait un effet légèrement repoussant. Mais léger : ça envoie tout d'même du fond d'sac comme il faut.

Attraction-répulsion.

(...plutôt que Britney, sur ''Peolple Behave'' c'est l'horreur : carrément un générique de série télé pour pré-ados complètement niaise. Oui, très précisément, c'est cela. Bigre ! Répulsion-répulsion.)

Tout est pardonné dès la deuxième piste, très massive et comme souvent héroïque, mais ils recommenceront, les coquins !

 

Pourtant ce disque est loin d'être mauvais !

Mieux : il est même bon.

Voilà, c'est tout.

Au revoir.

 

 

 

 

 

HA !

 

On retrouvera cette Pop-chantilly un peu Kitsch dans quelques interludes, dispensables comme disent les cons, alors que ''Complacency Is Killing You'' aurait carrément pu être allongé, sérieux, ça sonne trop bien pour être aussi court. Dommage.

Mais dès ''Bright Grey'' on retrouve leur allant un chouïa mélancolique, même si ça fait un peu déjà entendu.

C'est tout le problème quand on en a une grosse, de personnalité, on la voit et on la reconnaît vite.

Je pourrais ressortir des trucs des autres chroniques.

D'ailleurs, j'évoquais Jane's Addiction à dos d'éléphants sur un titre du précédent album, mais pour le superbe ''Time And Heat'' il faudrait y ajouter des dromadaires et des serpents charmés pour un Gospel Peplum au parfum d'irréel. Chanmé !

''Under Everest'' ressort les carillons du troublant Bootlicker à Melvin mais rate la porte là où ces Melvins - et même leur propre ''Send Help'' sur Command Your Weather - pénétraient au plus profond de l'âme.

Certes cette douceur nocturne est belle mais ça ne me suffit pas. Ce n'est pas le terrifiant Noël dans la caverne.

 

Alors que ! Alors que ''The Moor You Know'' fout les jetons ! Excellent titre ! Marche funèbre où Big Business a mangé un peu d'Indus au levé du pied gauche, avant de lancer la Bête au ralenti, se traînant sur le ventre, soulevant des ouragans de poussière, écrasant les villages sous son adeps. Le chant malingre et vicieux est bien vu. C'est un peu l'hymne de l'album, qui ne manque pourtant pas de pompeux, comme d'hab'.

Et la défouraille est quasi-continue, ne laissons pas de côté ''Heal The Weak'', ''El Pollo'', ''Last Family'', ''Let Them Grind''...

 

Mais voilà, tiens, justement, ''Let Them Grind'' j'avais l'impression de la connaître dès la première écoute.

 

Pas grave.

Un groupe qui a les défauts de ses qualités, si ça veut dire quelque chose.

 

Ca ne veut rien dire.

Ah.

 

Un bon album. Pas mon préféré.

 

C'était pourtant pas compliqué de faire court !

Bisous.

photo de El Gep
le 06/06/2019

3 COMMENTAIRES

gulo gulo

gulo gulo le 06/06/2019 à 12:08:34

Moi je l'aime, ce côté pop. Y a depuis un moment chez eux comme un air de Beatles Thrower.

cglaume

cglaume le 06/06/2019 à 12:11:01

Moi ce que j'aime, c'est le style de Gepeto ! :)

el gep

el gep le 06/06/2019 à 14:24:17

Thank you SeeGloom.

Gulo: ah mais j'aime leur côté Pop aussi, en général... Mais moins dans çui-là, voilà tout. Je préfère vraiment l'album précédent et aussi Battlefields Forever (qu'il faut que je réécoute très prochainement, d'ailleurs...).

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019

HASARDandCO

Can Of Worms  - Nuclear thrash
Shelving - Imihs
Chronique

Shelving - Imihs

Le 04/05/2009