Birds In Row - Rise of the Phenix

Birds In Row - "Rise of the Phenix"
chronique Birds In Row - Rise of the Phenix
Laval Hardcore City. Déjà, là bas, il y a les très bons As We Draw et maintenant ils faut compter avec les petits nouveaux de Birds In Row qui officient dans le même bac à sable : punk hardcore plutôt moderne avec ce qu’il faut de cerveau.

Bon alors déjà, moi dès les premières secondes de la galette, j’ai deux noms qui s’allument dans ma tête : Breach pour la passion et les mélodies, HopeCon pour la puissance. On a vu pire, non ? Après reste à voir les petits à cotés du merdier. D’une part, concernant le son, rien à dire, ça sonne comme il faut sans être la production la plus dense et la plus originale du monde (le master est un peu light, mais bon). D’autre part, concernant le ton, la personnalité et l’intention générale du truc, on est pas en reste non plus. On sent que les lavalois se sont creusés la tête pour produire 4 titres à la fois efficaces, rock n’ roll mais aussi chargé d’émotion, de passion et de larmes d’emo kids ; voilà pour le ton. La personnalité et l’intention, c’est une autre paire de manche et c’est précisément là que le bas blesse un peu. Les quatre compos ne manquent certes pas de sincérité mais l’impression de déjà entendu persiste et, à ce compte, impossible de se rallier totalement à la cause du groupe. Le talent et la passion sont visiblement deux choses dont les lavalois ne manquent pas mais il est toujours difficile de faire transparaître tout ça, surtout sur un premier ep.

On relèvera tout de même une bonne poignée de super riffs, de ralentissements salvateurs, de mélodies tragiques ainsi que certaines originalités carrément bienvenues (le chant hurlé à la mort à la fin d’Actus fidei et de die testosterone die, ou encore le riff final de orange disease, bien malsain). Vivement un disque plus long histoire de confirmer toutes ces bonnes choses !
photo de Swarm
le 05/05/2010

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements