Black Breath - Heavy breath

Chronique CD album

chronique Black Breath - Heavy breath

Dans le style pompage DU Death Suédois (si je met des majuscules c'est pas pour parler de la scène de Gothembourg...), je voudrais les membres de Black Breath, qui eux sont américains. Mais qui font une musique typiquement suédoise, si on considère que le couple Entombed/Dismember ou Grave/Unleashed fait partie du folklore de la patrie de mon coeur.

C'est Kurt Ballou (de qui vous savez) qui accompagne  ces cinq gars dans son City God Studio, pour enregistrer dix morceaux sonnant quand même très death scandinave (comme j'adore le death je n'ai pas usité le terme trop, car y'en a jamais assez pour me rassasier).

 

Bon côté originalité, vu que tout à été fait il y a vingt ans je ne peux pas faire de reproches sur les similitudes de la musique de Black Breath avec leurs grands frères cités plus haut, hormis peut être avec le morceau "Unholy Virgin" qui semble sortir tout droit de l'Uprising ou de l'Inferno d'Entombed (nous pouvons trouver pire comme comparaison), et puis une ribambelle d'intros déjà entendues une quantité de fois, mais toujours éfficaces, des riffs empruntés aux grands frères. Les rythmiques sont bien sûr groovy à souhait, on tapera du pied bien des fois pendant tout l'album, les moins difficiles d'entre vous secoueront la tête histoire de se divertir les cervicales.

Ces gesticulations entraînées par l'eurythmie musicale, vous rappelleront qu'il n'est pas obligatoire d'être original pour être jubilatoire.

 

Les plus difficiles protesteront en indiquant que du repompage, même bien fait, reste du repompage, que Black Breath n'innove pas, et tire son death metal à coups de grosses ficelles.

Je ne peux évidemment pas contester ces arguments, mais putain quelle claque. Les cordes singlent bien tout en grinçant comme du temps du sunlight ; à croire que Nick Anderson lui même hante ce disque. Les guitares et basse sont accordées plus bas que caveaux, Black Breath a le groove que seuls sont censés avoir les suédois.

 

Le seul reproche serait la pointe Hardcore du chant, et le manque de growl qui est impardonnable à ce niveau de plagiat.

photo de Sepulturastaman
le 23/11/2010

1 COMMENTAIRE

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 31/10/2012 à 18:17:31

Purée de potiron !!
Et le dernier, elle est où la kro hein ??

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Mumakil - Customized Warfare
Aethereus - Absentia