Blackstars united - Blackstars united

Chronique CD album (37 minutes)

chronique Blackstars united - Blackstars united
Nous avions déjà de sérieux espoirs dans cette formation lors de la sortie du 1er ep de Blackstars United.
Espoirs confirmés deux ans plus tard avec la sortie d'un album intitulé sobrement Blackstars United.
Dès le lancement de la première chanson ("V.I.D.E.O.D.R.O.M.E") il faut dire que qu'on se sent déjà à son aise. Il y a quelque chose de très américain dans le refrain, dans les lignes de chant et on se prend tout de suite au jeu du groupe.
Ca sonne bien, puis la légéreté de "Bitter" continue dans la même lignée : le rock de Blackstars United est efficace, il va droit au but sans être simpliste.
Se mêlent alors dans nos têtes les noms des Foo fighters, d'At the drive in et Head Automatica (surtout sur la très dansante "Champagne and sodomy" ou "Pinkyviolence") pour le chant. Dans tous les cas : ça bouge !

"Broken twigs, broken bones" est plus lourde et sonnerait comme un Down light sur le refrain. Mais il y a toujours le souci de la mélodie, d'une construction pop assez accessible sans être ennuyeuse...un travail léché, le genre de petit cadeau fait avec soin.
Ceux qui suivent le groupe depuis le début regretteront de voir plusieurs titres de l'ep se retrouver sur l'album, mais réécouter "Faster pussycat kill! Kill!" ne fait aucun mal : le titre déborde d'énergie.
"Red sparkles" aux influences mi-Stereophonics pour l'énergie power-pop et mi-émo à la Texas is the reason (pour quelques arpèges, le refrain) reste vraiment un excellent morceau.

Et quel plaisir de profiter d'un groove omni-audible de la basse qui s'en donne à coeur joie du début à la fin ! Quelque soit le rythme du titre on profite de chaque ligne au sein d'une production très agréable.
Il y a deux ans, nous (Coreandco et de nombreux confrères) vous avertissions que ce groupe, allait faire des ravages...
Bien qu'en 37 minutes il ne retourne pas l'histoire du rock, cette vieille impression s'est confirmée dès la première écoute...
Même si le line-up du groupe sentait déjà la petite correction musicale, on ne pouvait pas non plus espérer un tel coup de fouet !
Le même coup de fouet qu'un sniff dans une poudre et le même effet de manque quand l'album ne tourne plus sur la platine...
Je pourrais vous faire 1001 images du genre pour finalement achever cette chronique par un simple :
archi-conseillé, hyper-recommandé.
photo de Tookie
le 19/04/2010

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Horrendous - Idol
Maroon - Antagonist