Blöödhag - Hell bent for letters

Chronique CD album (27:17)

chronique Blöödhag - Hell bent for letters
Bloodhag se la joue rat de bibliothèque puisqu´ils jouent de l´ edu-core, "car les gens doivent lire pour s'éduquer". Leurs textes sont influencés par des auteurs de science fiction : George Orwell, H.P. Lovecraft, Philip K. Dick, et bien d´autres. Leur but est de faire découvrir la littérature à nous fans de metal, dans le but que nous soyons moins niés quand metallica joue The Call Of Ktulu.

L´étrangeté de ce disque passe par la durée courte des titres (1:42 minutes en moyenne) ; Blöödhag nous plonge direct dans les morceaux. C´est relativement surprenant comme durée car ils ne jouent ni du grind ni du punk à proprement parler. Leur edu-core est une mixture à base de punk, de death, de metal, d´épique, de hardcore.

Pour le côtés punk je retiens certains passages avec des choeurs aux accents punk, et la durée des morceaux bien entendu.

La grosse voix emprunte des mimiques death : grosse voix grasse et sourde mais relativement articulée ; le chanteur se laisse aussi aller à quelques passages plus grind quand la musique accélère. Sa voix est agressive, presque malsaine.

Mais le plus gros élément reste quand même le hardcore, avec du gros mosh bien lourd sur des rythmiques HxC.

Mélangez tous ça est vous obtenez une mixture déroutante ; que je n´ai pas trouvé facile d´accès aux premières écoutes. C´est lourd, gras, rentre dedans, teinté d´ambiances noires, capable de morceaux presque black (coupés à coup de mosh) comme pour le morceau "E.A Poe" ; ou de morceaux carrément hardcore, le tout réuni dans un même album. Malgré le fait que ce soit un concept album ils ne s´embourbent pas dans des structures alambiquées ou des morceaux en plusieurs parties : ici c´est toujours concis et uni.

Au final ce disque est une bonne curiosité, provenant du label de monsieur Biaffra.
photo de Sepulturastaman
le 04/07/2006

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements