Bloodiest - Descent

Bloodiest - "Descent"
chronique Bloodiest - Descent

Bruce Lamont est plus que productif en ce moment, et semble être l'artiste Chicagoan à la mode. Après l'énorme Of seismic consequence de Yakuza l'an dernier, le chanteur a récidivé avec un album solo (très) expérimental il y a peu (Feral Songs For The Epic Decline) ; et le voici donc en compagnie d'autres artistes de la scène de Chicago (des membres de 90 Day Men et  Follows entre autres) pour former ce Bloodiest, directement signé chez Relapse, qui a senti le bon filon.

 

Comment décrire ce disque ? Les fans de Yakuza reconnaitront bien évidemment avec plaisir la voix du chanteur. Musicalement, on s'en éloigne un peu par contre, même si un "pastures" aurait très bien pu figurer dans leur tracklist.

Globalement, le groupe propose un mélange dronisant remplit d'éclaircies malgré tout, et la force du groupe est de ne pas s'arrêter là. Les guitares sont parfois électriques, parfois folkisantes. Je pense même à The postman syndrome pour certains riffs en arpège (comme sur "Slave rule", un des meilleurs titres de l'album pour moi). Seul le dernier titre ("Obituary") est vraiment violent, de part son ambiance glauque et sa voix plus énervée. Il démarre d'ailleurs sur le même riff que "Fallen", histoire de boucler la boucle.

Toute la force du disque réside dans le fait de ne pas en avoir trop fait ; 6 titres pour 38 minutes, c'est impeccable. On écoute tout d'une traite, on ne s'ennuie jamais malgré la lenteur avérée, et la complexité ou répétitivité de certains morceaux. Par dessus, vous rajoutez la façon de chanter de Bruce Lamont, totalement habité par son personnage, à la limite des incantations divinatoires par moments, et vous pouvez commencer à capter à quoi peut ressembler Bloodiest. Je pense tout de même qu'une écoute est obligatoire pour vous faire votre propre idée ! Vous serez vous-aussi hypnotisés par les compos, et apprécierez à sa juste valeur la musique proposée par le combo. C'est sûr, ce n'est pas le genre d'album à écouter dans sa voiture la fenêtre ouverte en allant à la plage, ici il vous faudra plutôt vous enfermer dans votre monde et mettre le volume à fond.

 

Un excellent disque venant d'un groupe sorti de nulle part. Je dois avouer que sans la présence de Bruce Lamont, je n'aurais peut-être jamais prêté l'oreille à ce disque, et je serais passé à côté de quelque chose.

 

 

photo de Pidji
le 13/04/2011

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019

HASARDandCO

Vii - X
Chronique

Vii - X

Le 08/12/2018

Infernal Legion - The Spear Of Longinus