Borknagar - True North

Chronique CD album (72:14)

chronique Borknagar - True North

Tranquillement, sans faire de vagues, Borknagar poursuit son chemin commencé il y a plus de vingt ans avec son majestueux premier album éponyme. Les multiples changements de line-up n'ont pas entamé la motivation de l'inamovible guitariste Øystein G. Brun. True North est déjà le onzième album du groupe, qui n'a jamais déçu. Le suédois Vintersorg a quitté le navire (le chant Black est assuré par Vortex) tandis que le guitariste et batteur de Profane Burial ont intégré les rangs de la formation. Bizarrement, True North est le premier album de Borknagar chroniqué chez CoreAndCo (Jeff, où étais-tu à la sortie de Winter Thrice ? Allô! Les chanteurs de Solefald et d'Arcturus sur le même disque, avec en prime une apparition de Garm, il te faut quoi de plus?).


Avec ce disque, Borknagar ne se réinvente pas, mais poursuit dans la voie d'un Viking Black Metal mélodique, à la fois assez similaire mais cependant différent de son prédécesseur. Fort heureusement, il ne cède toujours pas aux sirènes de la mode d'un Pagan pompé sur Wardruna. Nul besoin d'instruments reconstitués ou de mélodies faussement médiévales, il était là bien avant tous ces poseurs et n'a de leçons à recevoir de personne. Une nouvelle fois, il emmène l'auditeur pendant près d'une heure à travers les vastes paysages enneigés de sa Norvège natale.

 
"Thunderous", placé en début de disque, est une longue pièce, de qualité, assez classique pour le groupe, visant à rassurer le fan. Dès le seconde titre, le désormais quintet se montre plus aventureux avec une mélodie vocale d'ouverture rappelant le dernier Arcturus, ses claviers seventies et ce feeling rétro. La suite est à l'avenant. Øystein G. Brun enchaîne les riffs guerriers et épiques comme Eminem les  punchlines, avec une facilité et une aisance déconcertante. Le duo de chanteurs Lazare et Vortex fait une fois de plus des merveilles, avec classe et brio. Écoutez leur performance sur "Into The White" par exemple pour vous faire une idée, mais aussi la power ballade "Wild Father's Heart" gorgé d'émotion.

 
Au final, j'ai du mal à me faire un avis tranché sur True North. Certes, Borknagar nous livre avec un très bon album qui a le défaut de s'inscrire dans une discographie assez impeccable. Les moments forts sont nombreux, on ne s'ennuie pas (l’enchainement des quatre derniers titres est assez mortel) mais, à mon avis, seul le temps et le recul permettront de le juger pleinement,de savoir s'agît d'un album référentiel ou d'un élément de plus au sein d'une féconde carrière.

photo de Xuaterc
le 27/09/2019

1 COMMENTAIRE

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 02/10/2019 à 11:00:38

Pouark, les passages mélo au chant sont imbuvables. Mais que fait EREB ALTOR ?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019
  • Hexis + WOES + Expiation au Puzzle Pub Tours le 2 novembre 2019