Buried Inside - Suspect Symmetry

Chronique CD album (39:58)

chronique Buried Inside - Suspect Symmetry
Beaucoup de gens ont du découvrir Buried Inside via "Chronoclast" Sorti chez Relapse en 2005. Mais avant ce génialissime album ( ne pesons pas nos mots ), les Canadiens nous avaient déjà gratifiés d’un "Suspect Symmetry" du plus bel effet.

Pour comprendre l’objet et ce qu’il contient, il est important de rappeler que Buried Inside, c’est un peu plus que de la musique. C’est aussi toute une réflexion, un concept, qui dépeint notre société sous plusieurs angles : ça peut aller de la technologie, l’écologie, au capitalisme et ses contraires… et le tout en faisant un constat argumenté, mais sans s’imposer… C’est une démarche qui est tout de même à souligner et qui donne un petit "plus", comme on aimerait en avoir souvent. Qui plus est, ce travail au niveau des paroles est argumenté par différentes citations, avec pour exemple, une citation d’Albert Einstein, tirée de "Physicist and Chronoclast"… ( tiens ? Chronoclast ?... )

Concernant la musique, on retrouve pas mal de choses qui nous montre que rien n’est laissé au hasard par le groupe : ces alternances violence / calme, les cordes (toutefois moins présents que dans Chronoclast ), cette batterie qui s’envole sur des rythmes rapides à la caisse claire, et cette voix… elle vocifère de bout en bout, mais que ce soit un passage chaotique ou plus calme… ça colle ! Tout ça pour dire qu’on sent qu’il y a une logique entre ce "Suspect Symmetry" et "Chronoclast", que si vous vous alignez ces deux albums, vous sentirez que ça coule de source, que l’évolution, tout en étant palpable est d’une logique imparable.

Pour ceux qui ne suivent pas… c’est assez simple : imaginez une musique où le chaos cohabite avec l’harmonie, la violence avec la beauté… rien de moins. Parce qu’un titre comme "Progress is dead, Death is progress", touchant et prenant, où les cordes accompagnent la voix torturée de Nick Shaw, s’enchainant avec un "The Fallacy of wildlife conservation", beaucoup plus violent, mais tout aussi ensorcelant… le tout, sans laisser une impression de discontinuité. Cela démontre d’un travail considérable, et d’un talent non négligeable.

Finalité ? Ceux qui ont aimé ou adoré "Chronoclast" trouveront à coup sûr beaucoup de charmes à cet album, et pour les autres, je ne leur conseille que très vivement de jeter une oreille sur cette pièce, qui est certes pas des plus facile d’accès, mais très riche en énormément de choses.
photo de JiBrest
le 10/01/2010

3 COMMENTAIRES

Matt666

Matt666 le 10/01/2010 à 13:32:34

Gros miam... Excellent groupe, et excellent album. Ils viennent de sortir un pti nouveau, qui semble vraiment pas dégueu...

JiBrest

JiBrest le 10/01/2010 à 16:21:47

Perso, le dernier est difficile à appréhender. Il fait assez fracture avec les deux albums précédents, beaucoup plus mid-tempo... et moins de cordes ( ce qui était l'une de mes caractéristiques préférées )...

.caedes

.caedes le 10/01/2010 à 18:00:13

Un putain d'excellent album: le(ur) meilleur selon moi! Le dernier, par contre, m'a vraiment déçu... même si je peux comprendre ce besoin d'évoluer. Tu as bien fait en tous les cas de souligner le fait que l'aspect "conceptuel" de cette galette est particulièrement intéressant et poussé! Pour ceux que ça intéresse, je ne peux que vous conseiller les livres/essais parus via l'Encyclopédie des Nuisances...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019