Calcined - Discipline

Calcined - "Discipline"
chronique Calcined - Discipline

Loins d'être des puceaux de la scène death, les fribourgeois de Calcined présentent leur second album "Discipline", et pour la seconde fois chez Great Dane records.

 

Pour ses 10 ans d'existence, rien n'a changé. Calcined fait du death.

Voilà.

 

La chronique pourrait s'arrêter là : le qualificatif est simple, idéal afin d'imaginer le style joué par les suisses.

 

Sauf que, derrière le classicisme stylistique des bonhommes, il y a un réel savoir-faire en matière de ratatinage.

Oui c'est du death, oui on retrouve tout ce qui fait le son "death". 

Mais derrière ce qui apparaît comme un album relativement conventionnel, le groupe coupe le souffle avec 32 minutes sans le moindre temps mort.

 

Le sprint entamé par Calcined est sauvagement rythmé par une batterie qui s'agite sur une Duracell. Ça ne s'arrête jamais, ça maltraite les toms avec une virulence que les droits du Tom sont bafoués.

Les neuf pistes menées tambour battant (l'expression tombe bien), le bassiste et le guitariste doivent bien suivre et se saignent les doigts sur les cordes de leurs instruments.

 

La basse souffre malheureusement d'un léger effacement, étouffée par le son d'une grosse guitare qui sature bien sa mère (je n'ai pas trouvé d'expression plus convenable) et qui se balade en grésillant tellement le long du manche qu'on n'entend plus qu'elle.

C'est là l'unique reproche que l'on peut faire à un son dont la propreté évite de classer le groupe dans le "old-school-cracra".

 

Côté voix, pas sûr que ce soit le genre de timbre sur lequel Florent Pagny, Garou ou Jenifer se seraient retournés, mais elle fait le job comme il faut avec l'absence de tendresse que l'on attend d'elle.

 

Calcined n'est donc au final pas très original, même s'il sait allier avec puissance des doses de death old-school et moderne sans trop forcer sur les poncifs de l'un ou l'autre. Cela ne l'empêchera pas de ravir ceux qui poseront une oreille sur ce sympathique, brutal, massif et purement death, Discipline. Mais, mettons nous d'accord, il n'y a pas de quoi tâcher un slip.

photo de Tookie
le 30/01/2019

1 COMMENTAIRE

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 30/01/2019 à 17:53:10

Chouette pochette. Les compos sont un poil brouillonnes mais ça reste très sympathique.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements