Cardiac Arrest - A Parallel Dimension Of Despair

Cardiac Arrest - "A Parallel Dimension Of Despair"
Cardiac Arrest - A Parallel Dimension Of Despair (chronique)

De Chicago, je ne connais que la fameuse statue de la Liberté alors ne venez pas me brouter avec sa scène Metal.

Même si Cardiac Arrest sent le Death le plus rétro et respectable qui soit.

C'est marrant les modes d’ailleurs, chez les chroniqueurs. Maintenant on ne dit plus « Olsdchool Death Metal » mais « Death Rétro ». Perso, j'en resterai sur l’appellation Oldskull Death Metal Qui Cartonne Ta Race (OSDMQCTR). Plus personnelle.

 

Oui, ça y est j'ai déjà pété le suspens. Et mon talon aiguille aussi. Mais chut, c'est ma vie privée là, connard.

 

A Parallel Dimension Of Despair est, en effet, un pur bijou putride, inscrit à la fois dans son temps (belle prod équilibré au poil de yacht) et vivant dans le passé (faisant infuser son tampon hygiénique de macchabée du côté de la Floride).

Cause des noms de tes groupes américains préférés que tu as découvert quand tu avais une gueule de calculette devant tes amis, là.

 

Trempant dans le cholestérol le plus cancérigène, le riffing de cette plaque laisse des traces sous les ongles. Des lambeaux de peau d’auto-stoppeuse malchanceuse et dont il faut, vite fait, se débarrasser. Ou de bidas sortant de boîte à con. Nordal sort de cet album.

Malin et brutal comme le tueur savoyard, A Parallel Dimension Of Despair se concentre sur la distribution de 11 grosse tartes en habitacle réduit, dans ta tête donc.

L'opener .. ium... reum..., bref le morceau ouvrant l'album, montre le chemin à tous ses potes : il sera droit, ne déviera pas, sentant le bûcheron, le slip taché à la punk incontinent aussi. Dans l'esprit plus que sur le fond en fait, même si "Became The Pain" et "Professionnal Victim" sniffe du Crust Death, pliés en trois et deux trente.

Y' en a pour tous les goûts ici : les Américains sont généreux avec nous. Tu veux du lourdingue à dégueuler tes boyaux ? Tu as aussi "When Murder Is Justified". Juste avant que ça accélère sur du D-beat carnassier à la moitié et que ça blaste le fœtus mort né de ton ex, la fan d'Harry Potter, par la suite. Le morceau de viande "Voice From The Tomb" est-il aussi un clin d’œil à Slayer dans son intro ? T'es un malin toi.

Et puis un album de qualité ne serait rien sans un vrai hit absolu, imparable jusque dans ses dernières secondes, même si t'es un samouraï. Ici, c'est "It takes Form" qui remplit le taf de l’exécuteur des basses œuvres. Ouais et en plus "Become The Pain" en deuxième position sur la liste fera zooker n'importe quel zoophile.

Bon okay, "This Dark Domain" fait office de beauf du camping: sympa au début mais chiant à trois grammes. Dommage quoi, comme une anicroche vegan au tableau de chasse.

 

Vous l'aurez pigé :

la tradition c'est souvent très con mais dans le cas de Cardiac Arrest, ça n'a que du bon.

photo de Crom-Cruach
le 02/10/2018

2 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 02/10/2018 à 10:24:41

La chro qui met en forme.:)
Et en effet, il est bien bon ce "It Takes Form" !!!

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 02/10/2018 à 17:22:36

Hein… hein ! Voilààààà !!!!!!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme

CD album CD album

Acheter Cardiac Arrest A Parallel Dimension Of Despair sur Amazon

Tracklist

01. Immoral And Absurd
02. Become The Pain
03. Unforgiving... Unrelenting
04. When the Teeth Sink In
05. When Murder Is Justified
06. Drudge Demon
07. Rotting Creator
08. It Takes Form
09. This Dark Domain
10. Professional Victim
11. Voices From The Tomb

DANS LA VEINE

WHORETORN - WhoretornWHORETORN - Whoretorn

évènements

  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019
  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...