Carnal Decay - When push comes to shove

Carnal Decay - "When push comes to shove"
Carnal Decay - When push comes to shove (chronique)

Bien que la poésie derrière le patronyme Carnal decay soit du goût de nombreux membres de la team, ce quartet du pays du chocolat et de l'horlogerie n'a jamais eu l'immense, que dis-je, l'honneur suprême, d'un article de l'auto-proclamé "meilleur webzine du monde".



C'est donc après une démo, un split, quatre albums que l'on se décide à parler des suisses...pour une minuscule trois titres. Une friandise, un "bonbon" pour les fans d'un groupe qui a plus de 15 ans de gras derrière lui.




Oui, du gras. Et ça, même pour un puceau qui découvre Carnal decay, c'est clair comme de l'eau de roche à la vision de la pochette. Du cadavre, du sang, un mouvement graphique qui n'inspire pas de la douceur ainsi qu'un logo illisible : ça sent le saindoux dans les cordes vocales.



C'est donc gras...et hyper-brutal. On pense évidemment à toute une scène de brutal-death...à la sauce core sur certains passages taillés pour faire des bleus en concert. La tendresse appelant la tendresse, le chanteur de Katalepsy (groupe de death russe) est invité sur un titre de ce petit EP de moins de 10 minutes.




Inutile de la faire longue : ça fait crisser les guitares, ça tabasse derrière les fûts blablabla bla, tu connais déjà la chanson, le vocabulaire etc. mais tu vas aimer ce qu'on va te donner. C'est une évidence parce qu'un metalleux c'est un peu con à la base et ça se contente de ce qu'on lui donne du moment que ça sonne méchant, mais surtout parce que cet EP est torché comme il faut avec le gros son qui va bien.



Carnal Decay vient finir le pétage de dents des fans de Brutal Truth, Benighted, Misery Index et toute une clique de groupes qui jouent vite et violemment. Le genre d'objet qui plaît autant aux mecs à casquette qui font du KFD que ceux qui ont les cheveux leur chatouillant la raie du cul et passent la serpillère pendant leur headbang.




photo de Tookie
le 06/08/2018

3 COMMENTAIRES

sepulturastaman

sepulturastaman le 06/08/2018 à 14:57:50

Tookie ta modestie t'honore, alors que COREandCo est connu pour être le meilleur webzine de ce côté là de la galaxie.

Quand j'ai lu death-core j'ai eu peur de lancer le player, mais ça passe carrément bien c'est plus death que core faut dire.

Tookie

Tookie le 06/08/2018 à 19:39:06

J'aurais dû préciser mon choix terminologique distinguant le deathcore du death-core.
Mais j'en ai la flemme.

sepulturastaman

sepulturastaman le 06/08/2018 à 19:56:45

Dis-moi que tu fais une différence entre deathcore et death-core ?

J'ai peur d'une réponse par l'affirmative.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme

CD album CD album

Acheter Carnal Decay When push comes to shove sur Amazon

Tracklist

1. When push comes to shove
2. Food for thought (feat. Igor Fil of Katalepsy)
3. We all bleed red

DANS LA VEINE

The Dark Prison Massacre - Secret of Black Silk Stockkings The Dark Prison Massacre - Secret of Black Silk Stockkings

évènements

  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019
  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...