Chemistry-x - Click Less and Jam Mo'

Chemistry-x - "Click Less and Jam Mo'"
chronique Chemistry-x - Click Less and Jam Mo'

Chaque décennie a eu son genre vilain petit canard qui faisait découvrir le Metal aux uns, exaspérait les autres: c'est plus ou moins le cas du Beatdown/Slam Death actuellement, du Metalcore il y a quelques années, et il y a 15 ans c'était le Neo avec toute de flopée de groupes jeunes et dynamiques (tiens, ça me rappelle quelqu'un) , qu'on retrouve encore souvent dans les éternels clashs trves/posers.

 

On voit en général mal un revival pour ces genres là, mais bien que plus discret que les genres mieux cotés, il existe bel et bien et Chemistry-X en est un exemple.

 

Fondé en 2008, les italiens commencent à faire parler d'eux en 1ere partie de Linea 77 (un RATM-like local assez populaire) et sortent leur premier EP First Lady Takes Time en 2012 qui, avec une production vraiment mauvaise pour le genre, un chant parfois faux, et des compos bordéliques, proposait un mélange Limp Bizkit/percussions latines pas inintéressant sans plus.

 

Ce Click Less and Jam Mo' est donc leur premier album sur la nécessité de se déconnecter des écrans et de vivre la musique en vrai (ils ont raison, mais finissez la chronique avant svp) , avec cette fois une production globalement digne de ce nom. Et telle une bouteille de chianti (j'ai soif), il n'y a pas que la production qui s'est affinée avec les années:

 

- Même si le chant est un peu limite par moment, il passe nettement mieux.

- Le côté Latino/Funk est beaucoup plus développé et audible ici, et apporte un vrai plus.

- On est plus sur un mélange RATM/Limp Bizkit durant quasiment tout l'album.

 

Si la majorité des titres se détachent en bien (les biens Groovy/Funky Y'All Bounce, Day Off, Jam Mo',Compulsive Liar, ou encore la reprise sympa du Galvanize des The Chemical Brothers), on en trouve des dispensables comme  le refrain de Day Off  et Venomous Inside qui piquent un peu, et des titres comme Sex Hides the Way, Taste My Payback et All But Real qui sonnent comme déjà entendu trop souvent.

 

 

Du revival Néo revisité (contrairement à la tendance globale) à découvrir donc, pour les amateurs de nawak comme les nostalgiques des 2000's.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

photo de Al Maazif
le 18/12/2017

5 COMMENTAIRES

pidji

pidji le 18/12/2017 à 13:58:03

j'ai écouté le titre, et bien... C'est tout ce que je n'aime pas :D

Tookie

Tookie le 18/12/2017 à 15:20:05

:-/

(Et je suis un grand fan de "néo")

Al Maazif

Al Maazif le 18/12/2017 à 16:20:22

Ecoutez pas le précédent dans ce cas :D perso sans le trouver exceptionnel j'ai bien aimé, après je me tape peut être pas assez de clones de RATM

Xuaterc

Xuaterc le 18/12/2017 à 16:22:34

J'ai écouté le titre, et bien.. C'est tout ce que je n'aime pas :D

Margoth

Margoth le 18/12/2017 à 17:04:44

Hmmmm... Je ne sais pas quoi en penser. La prod' et le manque de hargne du chanteur fait que je trouve ça hyper plat. Et bien trop dans le délire "-like" qui fait que je ne discerne pas réellement de personnalité. J'ai été bien plus convaincue par la découverte de Nova Twins dans le style cette année, même si c'est un peu moins bourrin. Et le dernier Body Count bien entendu ;)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019