S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Clock N'works - "However you wanna call it"

Clock N'works - "However you wanna call it"
chronique Clock N'works - However you wanna call it
7/10 0
Acheter Clock N'works However you wanna call it sur Amazon

Maxi-cd / EP Maxi-cd / EP (16.28)

 

Style musical : 

Pop-rock

 

Année : 

2011

 

Tracklist :

1. Oh yeah right (radio edit)
2. King of radio
3. Mister Hides
4. Tic tac toc
5. Red guitar

 

Label : 

Osorno Records

 

Lieu d'enregistrement : 

Studio 180, Paris
Dans le même style :
Three Mile Pilot - The inevitable past is the future forgotten

Quatuor parisien de bellâtres pouvant au premier abord déclencher l'hostilité, Clock n' Works pratique une pop-rock vive, souvent accrocheuse - c'est le cas dès le probant "Oh yeah right" qui inaugure l'EP-, équilibrée entre mélodisme anglais et énergie américaine.

 

Mélopées racées, prises dans le flux d'un rock tendu et rapide, guitares avenantes et énergiques et conviction inhérente à leur jeunesse font la différence en faveur des Franciliens, à l'aise également sur "King of radio", dont les voix qui se complètent créent un bel effet. Les refrains fédérateurs de la plupart des morceaux accentuent leur pouvoir de séduction, et ce second titre livre un tempo brièvement  plus haché en sa fin, couplé à des élans rugueux, très appréciables.

 

Clock n'Works se hisse ici au niveau du Neimo de Moderne incidental, et appuie sur la pédale rock à l'occasion d'un "Mister Hides" fonceur, à l'énergie punky, qui vient compléter la liste des réussites décelables sur ce EP sans défaut si ce n'est une certaine prévisibilité dans le créneau auquel il se réfère. La valeur des compositions gomme ce constat, d'autant que "Tic tac toc" met tout le monde d'accord par son "mix" entre énergie bien réinvestie et mélodies marquantes, sous couvert d'une pop turbulente et remontée.

 

Les jeunots ont ensuite la bonne idée de finir sur une note moins frénétique, sur "Red guitar" et ses chœurs qu'on retient et qu'on fredonne, selon un débit de voix différent, plus saccadé. Des six-cordes qui font feu de tout bois animent également ce titre, épaulées par une section rythmique sans faiblesse, et on trouve, à l'issue de notre écoute, un EP prometteur, qui met en lumière un groupe déjà hautement estimable.

Note des commentateurs : 10/10 (sur 1 votes)

Commentaires

Margo

Sa note : 10/10

Margo le 25/05/2011 à 14:21:02

IP : 82.243.179.185



TALENTUEUX
CREATIFS
VITAMINES
CANONS

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

IMPERIAL STATE ELECTRIC à Paris le 13 mai 2017 : 2x2 places à gagner !

The Outbreak Festival #1 : 2 pass 2 jours à gagner !

Impetus Festival 2017 : 4 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Mercy killers - Bloodlove

Évènements

Moshfest #3 @ Secret Place à St Jean de Védas (34) les 12 et 13 2017  cc Tafeur TafMADBALL + UNFIT + FULL IN YOUR FACE @ Secret Place (Home Of Underground Rock) à St Jean de Védas (34) le 2 mai 2017  cc Tafeur TafImpetus festival 2017 du 5 au 8 mai 2017 à Belfort, Pays de Montbéliard et Jura Suissetournée française Periphery + The Contortionist + DESTRAGE du 21 au 25 mai 2017 !  cc ALTERNATIVE LIVEIMPERIAL STATE ELECTRIC + FIRE! FIRE! FIRE! Au Petit Bain à Paris le 13 mai 2017Jim Jones and the Righteous Mind + Suzie Stapleton au Petit Bain le 10 mai 2017