Clown Core - Toilet

Chronique mp3 (13:27)

chronique Clown Core - Toilet

Novateur et génial pour certains, vaste fumisterie pour d'autres, l'art contemporain a toujours suscité le débat que ce soit au sein du public ou des critiques. Si c'est surtout dans le monde de la peinture et de la sculpture qu'il a réussi à se faire connaître du grand public, dans la musique, il se décline dans des styles dits avant-gardistes parmi lesquels on trouve un peu de tout et (surtout) pas mal de n'importe quoi. A la différence des arts plastiques, dans le cas de la musique, cela reste un style de niche malgré quelques grands noms notamment dans les styles assimilés au metal (Naked City, Fantomas pour ne citer que mes préférés).

 

Clown Core, duo masqués soi-disant d'illustres inconnus américains s'est formé en 2010 et a décidé d'officier dans le n'importe quoi. Plantons le décor, deux clowns, plutôt dans le style creep show que goûter d'anniversaire pour jeunes enfants, décident par une belle matinée de s'enfermer dans un toilette de chantier (portapotty en langue étasunienne) avec une batterie réduite à son plus stricte minimum, un saxophone, et quelques synthés pour y pondre neuf titres.

L'album nommé sobrement Toilet est sorti sur le label 8===D , on commence à sentir la blague potache pointé le bout de son derche. Sur les sites de streaming, l'album est classé dans la catégorie "Musique d'enfants", superbe. Un coup d'œil sur le nom des morceaux transforme l'essai: "Scheduled Diarrhea", "Google Your Own Death", et le morceau final génialement intitulé "Buy This Album". Enfin, l'album est partagé par la chaîne Adult Swim, organisme ultime de certification de production drôle, cynique et d'un mauvais goût très goûtu (voire gouleyant).

 

Mais que trouve-t-on donc musicalement derrière cet habillage plutôt sympathique?

Vous êtes éclectique, vous aimez la drum'n'bass, la musique industrielle et/ou minimaliste, le jazz (free ou pas), le grind bien bourrin mais aussi l'easy listening : Clown Core répondra à toutes vos attentes et vous propose pour commencer "Hell" un délicat medley de ces styles balayés (avec une brosse à chiotte donc) en un titre de 1 minute et 28 secondes. Du récurage dans les normes on vous dit!
Vous êtes à la recherche d'une sonnerie de téléphone mais extraire les 5 secondes d'un morceau qui vous plaît est casse-pied et vous n'y connaissez rien en traitement audio. Pour vous faciliter la tâche, "Witch Pussy" vous propose 1 minutes 28 des 5 mêmes notes en boucle.

Le reste de Toilet est du torchage musicale du même acabit, c'est déstructuré, foutraque, inconstant, minimaliste mais solide, les interventions au saxophone sont loin d'être le fait d'un simple amateur et le mixage de qualité facilite grandement l'écoute. Il y a parfois des passages electro-synth-wave hyper crédible et archi-puissant ("Google Your Own Death").

Et si vous avez un temps de disponibilité réduit à peau de chagrin dans votre emploi du temps bien trop rempli et vous en avez assez des albums de prog qui dure bien trop longtemps et où pour chaque morceaux, il faut se farcir 4 minutes d'arpèges avant l'entrée de la batterie: Clown Core vous propose un album d'à peine plus de 13 minutes.

 

Conceptuel? Magistral? Génial ? Novateur?

Pour ma part, je partirai sur le concept de la blague, du trolling de classe internationale (d'autant que l'album s'accompagne d'une série de clip vidéos dans la même veine) effectué avec brio par deux musiciens de qualité, car il faut bien maîtriser les codes de la musique pour la déstructurer aussi bien.
Cela n'a évidemment que très peu d'intérêt musicalement, mais pris comme ce qu'il est, cet album vaut son pesant de caca. L'équivalent musical de l'œuvre Fontaine de Marcel Duchamps. Une rareté à écouter au moins une fois pour les fans de musiques hyper avant-gardistes ou entre potes pendant une soirée "hey, t'as vu ce truc..."

 

On aime: Excellent, c'est une blague ou quoi?

On n'aime pas: Qu'est ce que c'est que ce truc? C'est une blague ou quoi?

 

 

photo de 8oris
le 24/09/2019

2 COMMENTAIRES

pidji

pidji le 24/09/2019 à 11:59:17

Il m'a l'air bien particulier ce disque...

cglaume

cglaume le 24/09/2019 à 12:16:05

J'ai suivi le groupe sur ses premières vidéos, mais j'avais zappé leur première sortie. Merci pour la piqûre de rappel !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • Hexis + WOES + Expiation au Puzzle Pub Tours le 2 novembre 2019
  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019