Clutch - Book Of Bad Decisions

Chronique CD album (56:53)

chronique Clutch - Book Of Bad Decisions

Une question revient souvent depuis quelques années : qui pourra se targuer de faire la gloire des têtes d'affiche des festivals et autres gros concerts en salle une fois que les ancêtres et doyens de la scène rock/metal se s'en seront tous allés paisiblement en retraite et/ou dans l'espace VIP des flammes de l'enfer ? Même Ben Barbaud a sous-entendu dans plusieurs interviews que la fin du Hellfest serait peut-être lié à ce problème de passation de flambeau. Parce que oui, si des grands noms des années 70/80 sont considérés comme de véritables légendes pour diverses raisons (leur image, leur musique considérée comme pionnière, etc), il faut reconnaître que l'on a du mal à percevoir sur la scène plus actuelle des noms qui pourraient se targuer de prendre la relève et se revêtir à terme d'un caractère mythique et intemporel. Peut-être que je me trompe mais à mon sens, on commence toutefois à en voir émerger. On pourra citer le cas controversé de Ghost. Mais dans un autre type de sphère musicale, parmi les figures populaires qui font leur trou depuis les années 90, on pourra également parler de Clutch. Qui, à mon sens, ont tout ce qu'il faut pour prendre la relève de figures comme AC/DC ou Motörhead dans le sens où ils s'appliquent depuis leurs débuts à livrer une tambouille avec authenticité – du bon stoner entremêlé de blues et de funk – et personnalité inimitable – qu'importe chaque album qu'ils peuvent bien sortir, on les reconnaît à coup sûr – le tout, toujours avec un haut niveau de qualité, sans réelle fausse note. Même si certains opus s'en tirent de manière plus inspirée que d'autres. Mais jamais un album de Clutch ne fera dire à personne qu'il est médiocre. Juste qu'il est « moins bon qu'un autre », ce qui n'enlève en rien qu'il place la barre haute. Et pour ça, avec une discographie qui commence à prendre pas mal d'ampleur en plus de se remplir avec une régularité sans faille, peut-on lui en vouloir de sortir à certains moments des galettes moins fifolles que les précédentes ? C'est qu'après tout, les discographies des groupes considérés comme mythiques ne sont pas exempts de représentants plus dispensables en comparaison de leurs classiques. AC/DC et Motörhead en tête pour reprendre les noms cités précédemment. Et dans le cas de ce nouveau crû 2018, on rentre pile poil dans ce cas de figure : surtout face à un prédécesseur hyper inspiré comme Psychic Warfare, Book Of Bad Decisions fait un peu pâle figure. Mais il n'est ni médiocre, ni moyen, il est même très bon. Comme d'habitude pourra-t-on dire. Juste qu'il se coltine quelques failles (mauvaises décisions pour reprendre l'intitulé de l'album ?) qui viennent un peu entacher l'ensemble.

 

Parmi les meilleurs aspects, on retrouve cette capacité innée à proposer des morceaux profondément groovy au capital efficacité indéniable qui fera encore embraser toutes les fosses du monde sur la prochaine tournée en salle et en festivals estivaux. Qu'importe que Clutch nous livre un rock bluesy en diable (« Gimme The Keys », « Hot Bottom Feeder »), du stoner qui sent bon l'huile de vidange et transpiration typique du redneck des contrées US les plus arides (« Weird Times », « How To Shake Hands ») ou se montre dans sa face la plus funky (« In Walks Barbarella » et ses putains de cuivres bien trippants !, « Sonic Counselor » et son refrain véritablement irrésistible). Le tout, toujours avec ce feeling d'avoir affaire à une musique de tradition dans son sens le plus noble mais qu'on sent impossible d'entendre sortir sur d'autres amplis que ceux de ses géniteurs. Parce que Clutch, c'est quand même ce genre de groupe qu'il est facile de copier, sans toutefois être en mesure d'égaler.

 

Seulement voilà, sous cette bonne surcouche d'efficacité typée « hits qui s'enfilent comme des perles », il y a des moments plus dispensables qui viennent refroidir quelque peu les ardeurs. Pas ce genre de mauvais moments qu'on aurait tôt fait de skipper pour arriver à la piste suivante au plus vite, juste qu'il y a comme ce truc étrange qu'on se coltine une Face B qui aurait mieux fait de faire partie des bonus d'éditions limitées ou nipponnes plutôt que de réellement compter dans la tracklist finale. On pourra citer le cas de « Emily Dickinson », qui tourne un peu en rond et paraît fort longuet dans l'attente du final faussement jammé de très bel effet qui parvient in-extremis à sauver les meubles. De la même manière que le titre éponyme nous donnera cette impression de mi-molle languissante dont on ne verra jamais l'élévation attendue. Tandis qu'un cas comme « A Good Fire » paraît a beau détenir tous les éléments pour faire un carton, il n'arrive étrangement pas à s'extirper de la masse.

 

C'est qu'au final, Book Of Bad Decisions s'étale sur pas moins de quinze titres et ces petites touches de « contre-efficacité » amènent son petit lot de sentiments doux amers : à y aller dans la pure générosité, Clutch n'en a-t-il pas un peu trop fait avec ce nouveau bébé ? Ce genre de petit excès qui dénoue bien rapidement les langues de vipère des graines de chroniqueurs que nous sommes qui trouvent pour une fois moyen de pinailler. Parce que n'allez pas croire, c'est juste du pinaillage ces deux ou trois points de détails soulevés dans le paragraphe précédent. Parce que le Clutch 2018, il est très bon. Il n'y a rien à redire là-dessus. Moins fou que son prédécesseur par contre. Mais au final, y a-t-il vraiment d'importance pour un groupe qui n'a plus grand-chose à prouver comme c'est le cas ici que ce soit du « bon » ou du « très très bon » ? Tant que le feeling est là, il y a du plaisir, voilà tout.

photo de Margoth
le 14/01/2019

21 COMMENTAIRES

ludwigretsch

ludwigretsch le 14/01/2019 à 14:28:13

Un peu déçu pour ma part après l'excellentissime Psychic Warfare! Clutch qui a sorti le costard et rangé la chemise de bûcheron pourquoi pas, sauf que ça ne fonctionne pas sur la majorité des titres et que l'ennui finit par pointer le bout de son nez... rien de mauvais évidemment (c'est Clutch quand même) mais pas de morceau vraiment marquant me concernant et une désagréable impression de lassitude au bout du douzième titre ! Autre point négatif me concernant, la prod', aseptisée et sans relief, noyant complètement les parties de batterie de l'excellent Mr.Gaster... Dommage ! Je vais quand même y revenir car il y a quand même du boulot, une volonté d'évolution et j'espère vraiment avoir le déclic pour cet album pas spécialement facile à appréhender!

Tookie

Tookie le 14/01/2019 à 15:02:35

Je suis de l'avis de Ludwigretsch !
J'ai l'impression que petit à petit la musique de Clutch devient fréquentable. On a du rock'n'roll sucé jusqu'à la moelle et là, ça commence à avoir un goût un peu dégueu.
Et puis j'aime pas non plus ce manque de burnes, de poils, de gras : Clutch joue la facilité et commence à jouer dans un style qui passera bien pour faire orchestre dans les émissions d'Ardisson. (c'est pas un compliment)

Dams

Dams le 14/01/2019 à 17:04:00

Je suis de l'avis de Margoth !
Alors oui, les premières écoutes m'ont donné aussi un côté indigeste au bout d'une douzaine de titres, mais avec le temps ça passe mieux et je découvre certains morceaux différemment.
Après, j'aime ce côté imprévisible chez Clutch, les albums sont assez différents, avec ce risque de perdre des gens au passage, mais ça franchement....
Les morceaux "groovent" toujours, le blues est présent sans oublier le côté stoner. C'est un très bon album, pas un grand ok.
Au passage, excellent live mi-décembre à Paris.

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 14/01/2019 à 18:32:33

Perso me suis arrêté à Earth Rocker.

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 14/01/2019 à 19:09:35

Genre le commentaire qu'est bien.

cglaume

cglaume le 14/01/2019 à 20:01:24

Perso j'ai toujours préféré Starsky à Clutch...

Tookie

Tookie le 14/01/2019 à 21:22:09

Cglaume, t'es viré.

Freaks

Freaks le 14/01/2019 à 23:27:13

y a un truc qui clutch dans vos commentaires dissonants, suis perdu.. Vais me faire un avis singulier... ;)

cglaume

cglaume le 15/01/2019 à 00:02:09

Blague approved by Clutch Norris...

sepulturastaman

sepulturastaman le 15/01/2019 à 12:15:20

Margoth t'es aussi généreuse en bisous quand tu fais des câlins ??? Nan parce que bon si c'est le cas, et vu que tu n'es pas regardante sur la camelote j'arrive !!!

cglaume

cglaume le 15/01/2019 à 12:24:58

Haha l'autre ! :D
Va peut-être falloir que tu procèdes à 2-3 ajustements préalables Sep' :D :D

sepulturastaman

sepulturastaman le 15/01/2019 à 12:38:34

Lapin t'es viré.

Margoth

Margoth le 15/01/2019 à 17:05:19

@ Sepult' : Ahahaha ! Il y a des chroniqueurs faisant passer leur blasitude pour un esprit critique et d'autres, plus enthousiastes et enjoués qui tentent de véhiculer un esprit critique qu'ils ne possèdent définitivement pas. Toi et moi, deux cas, deux extrêmes :P

sepulturastaman

sepulturastaman le 15/01/2019 à 22:47:20

J'suis loin d'être blasé côté musique, c'est juste que ce disque et plat propre, du Clutch petit bras ; que quand j'ai le choix entre un mec à rouflaquettes avec de la boue sur les pompes (Orange Goblin), un autre mec à favoris qu'a du cambouis sous les ongles ( High On Fire) et un hypster à barbe et chemise de bûcheron de salon (Clutch), bah crois moi que je ne choisi pas le connard à chemise.

Bon sinon c'était surtout pour te faire bisquer hein et pas du tout pour essayer de récupérer un câlin non surtout pas , pas de ça entre nous.

Margoth

Margoth le 16/01/2019 à 10:10:55

Mon commentaire n'était pas à prendre au premier degré non plus ;) . Après voilà, mes oreilles sont un peu des sacs à tout grain, elles apprécient autant la propreté que la saleté. Et un hipster à barbe et chemise de bûcheron H&M, ça rend drôlement bien lorsque c'est accroché au-dessus de la cheminée, ça s'accorde bien avec la dépouille d'ours ;)

sepulturastaman

sepulturastaman le 16/01/2019 à 10:21:03

Merde, le tocard, j'ai vraiment cru au premier degré.

Xuaterc

Xuaterc le 16/01/2019 à 21:01:31

"Du Clutch petit bras". C'est tout à fait mon avis sur ce disque. Très bonne formule, simple et efficace

Dams

Dams le 17/01/2019 à 20:10:11

Xuaterc a tout Clutché : "très bonne formule, simple et efficace"

Dieu

Dieu le 17/01/2019 à 23:29:22

Les trois premiers sont des putains de classiques indémodables et Blast Tyrant est un sympathique album de vacance doté d'un son monstrueux. Le reste est du hard stoner générique et pantouflard conforme aux standards actuels...Bonne soirée !

Xuaterc

Xuaterc le 18/01/2019 à 18:02:32

Je vous propose d'embrayer sur autre chose

Dams

Dams le 18/01/2019 à 21:49:47

Point Ramuncho accordé !!!!!!!!!!!!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Pauwels - Poena Cullei
400 The Cat - Now secure