Clutch - Psychic Warfare

Clutch - "Psychic Warfare"
chronique Clutch - Psychic Warfare

En 25 ans de carrière, on peut tout vivre. Et dans la vie du musicien, il y a la vie de son rapport au public. Et dans le rapport au public, il y a ses exigences : voilà comment en 25 ans, Clutch est passé du statut de groupe que tout le monde ignore (ou choisit de conspuer), à celui qui met tout le monde d’accord (grosso modo l’époque Blast Tyrant et Robot Hives/Exodus) et enfin, parce qu’il n’est jamais trop tard, à celui de groupe que tout le monde adore et que nous, les vrais connaisseurs, aimons détester (les fameux mots « mainstream » - plus de 5000 vinyles vendus -  ou « hype » - moins de 5000). Bla-bla-bla, ils connaissent tous la chanson, de Godflesh à Converge, des Melvins à Eyehategod, des Youngs Gods… non, avec eux ça ne compte pas, on les ignore toujours autant. Et bla, et bla, et bla-bla.

 

Le truc avec Clutch est que, à moins d’être allergique au rock et à l’efficacité, les bouder est une belle déclaration de mauvaise foi. Soyons sérieux deux minutes et demandons-nous pourquoi nous leur en voudrions. Des vendus ? Alors oui, et c’est probablement pour faire un maximum de blé qu’ils ont choisi l’indépendance en créant leur propre label il y a près de dix ans. Quoiqu’il en soit, ça n’a aucun rapport avec leurs quinze années d’expériences avec d’autres structures, toutes plus décevantes les unes que les autres. Des flemmards suffisants se contentant du minimum ? J’accepte. Ils font sûrement du rock par manque d’idées et de technique, depuis qu’ils ont compris que leur chanteur était nul en hardcore (transnational speedway league, le premier album, tape là-dedans, et en prime il tape juste), ou pour mieux cacher leur flemme sur scène (c’est vrai, c’était chiant au Roadburn en 2007). Des mecs qui se reposent sur leurs lauriers ? Je valide complètement, et je suis tout à fait sérieux. C’est bien pour cette raison qu’avec Psychic Warfare, leur onzième album, ils ont choisi de continuer sur une voie qu’ils maîtrisent à la perfection plutôt que de faire de l’electro-indus berlinois avec David Vincent. Sans déconner…

 

Non, le vrai drame de Clutch est que, si on laisse de côté les haters, il n’y a plus grand-chose à dire à leur sujet. Je crève d’envie de les voir sortir un disque comme le Honor Found In Decay de Neurosis, histoire de pouvoir lâcher gratuitement un « ces mecs avaient de l’or entre les mains, ont imposé un style, et nous endorment en se noyant totalement dans leurs clichés ». Peut-être au douzième album… Bref.

Psychic Warfare assoie clairement le retour aux choses dures initié par Earth Rocker en 2013 : riffs monstrueux, rythmique ultra-catchy, groove imparable, clins d’œil funky, sixties, sudistes et bluesy, le chant de Neil Fallon toujours aussi impressionnant. On connaît. Et pourtant, c’est encore autre chose, ni la patte simultanément surpuissante et classieuse de Blast Tyrant, ni les pauses au coin du feu de Strange Cousins From The West. Si on écoute avec attention, l’évidence saute aux oreilles : le onzième album de Clutch expose bien une onzième nuance d’un style qu’ils semblent pouvoir user sans ne jamais arriver à saturation. Comparez-le avec Earth Rocker. Vous le préfèrerez, ou pas, mais vous ne les confondrez à aucun moment. Scoop : ce ne sont donc pas des faces B.

 

Toujours inventif et inspiré, surfant une fois de plus à merveille sur SA vague heavy-southern-blues-rock, constamment diversifié et cohérent, Clutch reste intouchable. Sa force demeure inchangée : on peut connaître par cœur le panel d’éléments et références utilisés par le groupe, on ne devinera jamais de quelle manière ce sera dosé, quels seront les sons culminants, ni la véritable identité du nouveau disque. Ça, c’est le métier. Et finalement, c’est aussi une définition essentielle de la créativité. On en reparlera dans deux ans. 

photo de Alexis
le 24/08/2016

6 COMMENTAIRES

ludwigretsch

ludwigretsch le 24/08/2016 à 14:40:42

Encore une petite merveille du meilleur groupe de rock en activité... Clutch est unique, Clutch est grand !!!!

pidji

pidji le 24/08/2016 à 15:20:02

oui, un excellent disque une nouvelle fois, et je préfère la prod' de celui-ci par rapport au précédent

Xuaterc

Xuaterc le 24/08/2016 à 15:43:43

J'ai pris des claques les trois fois où je les ai vu en live, et chaque fois que j'écoute un album j'ai le kiki tout dur, mais pour une raison inexplicable (manque de temps) je ne me suis jamais penché plus que ça sur Clutch. Et je sais que c'est un tort

ludwigretsch

ludwigretsch le 24/08/2016 à 18:51:20

En effet Pidji la prod' est plus brut, moins clean que sur Earth Rocker, et le son de batterie est juste monstrueux !!!

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 24/08/2016 à 22:07:08

Encore une bonne fournée ! Hips !

Hatespherex

Hatespherex le 27/08/2016 à 17:47:09

Excellent ! Vu à rock en seine vendredi , épique !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019