Coliseum + Lords - Moral damage (COLORDSISEUM)

Chronique CD album (1:14:33)

chronique Coliseum + Lords - Moral damage (COLORDSISEUM)

Coliseum et Lords, c'est un peu une histoire d'amour : les deux groupes américains, avant de sortir ce split, se connaissent depuis longtemps (ils viennent tous deux de Louisville) et ont déjà joué pas mal de fois ensemble.

L'idée de ce disque ? Dans le but de leur tournée européenne commune, ils voulaient réunir les EPs des 2 groupes, y compris leur split commun sorti en 7", mais également enregistrer 2 titres ensemble, sous le nom de Colordsiseum. C'est le label Français DESTRUCTURE Records qui a eu la chance de sortir tout ça.

 

Et on démarre donc par ces 2 titres de Colordsiseum. En réalité, seul le deuxième est intéressant car le premier n'est qu'une explication de cette envie commune entre les 2 groupes par Sean Severs. Un peu de zique répétitive en fond, et des augmentations de son qui explosent les oreilles quand on ne s'y attends pas, et c'est tout. On va donc zapper directement sur "Pig's eyes", où le supergroupe entre en scène : 2 batteries (gauche et droite...), Chris Owens (Lords) et Ryan Patterson (Coliseum) aux guitares/chant, et Mike Pascal (Coliseum) à la basse. 2 minutes en tout et pour tout, dommage car ce titre heavy as hell est bien bon, même s'il n'y a pas de grosse différence avec ce que peut faire Coliseum.

 

Passons donc à Coliseum justement, car suite au titre commun avec Lords nous avons droit à leur EP "Goddamage" sorti en 2005. Leur punk (heavy) metal passe comme une lettre à la poste ; on pense directement à MOTORHEAD, quand des morceaux comme "Dehumanize" sonnent bien plus crust. Petits solos heavy (comme sur "Reborn to hang"), voix raillée où les litres de whisky ingurgités ne peuvent plus se comptabiliser, ça sent bon la sueur et le rock'n'roll. Le rythme est toujours rapide ici, point de temps morts, ce qui se valorise par 15 minutes pour 8 titres.

 

Hop, on arrive au 7" de Lords, "Moral darkness". Le groupe joue dans un registre plus punk/hardcore que leurs compères, mais l'esprit heavy rock'n'roll est toujours présent. La voix est moins grasse, plus criarde, plus folle. Le batteur aime les breaks, les contretemps, et le fait savoir. On a donc à faire à un groupe plus "barré" que Coliseum, même s'il est intéressant de remarquer l'évidente influence de l'un sur l'autre et vice-versa.

 

Après ces 2 EPs, on a le droit au split 7" que les 2 groupes avaient déjà sorti en commun en 2004. 3 titres chacun, pour 11 minutes au total, on est toujours dans le même esprit hardcore à grosse tendance heavy metal. A noter que côté Coliseum, Keith Bryant (bassiste) a enregistré ses parties avec le poignet cassé. Le son est un peu moins bon sur cet EP, même si toujours correct : le travail de Chris OWens au mastering est très intéressant car il est difficile sans le savoir d'entendre que l'on a changé d'EP.

La petite originalité de ce split sera la reprise de Lords de "the beautifull people" de Marilyn Manson, d'une durée de moins de 2 minutes et bien chamboulée pour un résultat punk/crust à souhait.

 

Petit mot sur le dernier titre, qui est encore un "spoken" mais cette fois-ci de Alexander T., un fan qui est plus ou moins à l'origine de l'idée même de Colordsiseum. Si vous voulez en savoir plus, vous n'avez qu'à écouter ce qu'il dit !

 

Bref, pour se familiariser avec les deux groupes de Louisville, ce "moral damage" est un très bon investissement. Il serait intéressant que les 2 groupes se rejoignent pour une nouvelle expérience studio, mais avec plus de titres s'il vous plait ! Et en live, cette association en ferait baver plus d'un : 2 groupes, 2 batteries, etc... raaah lovely !

photo de Pidji
le 20/10/2007

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Demonical - Chaos Manifesto
Toner low - II
Chronique

Toner low - II

Le 31/01/2010