Como Muertos - Cronica Del Dolor

Como Muertos - "Cronica Del Dolor"
chronique Como Muertos - Cronica Del Dolor

Ça fait quelques temps que le nom de Como Muertos passe de bouche à oreille à l’intérieur de la scène Death metal française... Est-ce à cause de son batteur qui officie également dans Kronos ? Ou de son bassiste/chanteur qui a poussé la gueulante chez Impureza ? Ou bien peut-être est-ce dû à leur look de bouchers à la Haemorrhage lors de leurs prestations scénique, qui font d’eux l’un des espoir du Gore Death metal à la française !?

 

Mais bizarrement ça ne choque pas tellement de voir des mecs se la jouer latinos charcutier, à part le cliché du mexicain sanguinaire des Tarantino, on a également la bande à Dino Cazarez qui s’est déjà prêté à ce jeu avec Brujeria puis Asesino. Como Muertos nous livre un Death metal très gras et vraiment groovy, ayant pour principal sujet d’intérêt les films d’horreur. On retrouve des samples de films sur presque toutes les intros, ces  clin d’oeil aux films gore m’ont immédiatement remis dans la bonne vieille époque de Mortician ! Bien que musicalement on en soit assez éloigné, ce que fait Como Muertos est tout de même plus subtil et intelligible...

Leur musique reste globalement très lourde et massive, ils accélèrent assez rarement le tempo et la claque n’en est que plus violente ! Les riffs sont bien poisseux et sont si accrocheurs qu’on se rapproche beaucoup de l’esprit de Six Feet Under avec leur Death’n’roll méchamment groovy. De plus, le gratteux nous offre quelques subtilités assez discrètes qui se fondent dans la masse mais qui rendent leur musique plus intéressante. Le morceau « Matalos » est un des plus mélodique dans sa structure avec un refrain très dark chanté d’une manière incantatoire, on retrouve aussi beaucoup de soli d’inspiration rock’n’roll à vous en hérisser les poils sur le cailloux ! Certains passages sont plus incisifs que d’autres, on retomberait d’ailleurs presque dans le Thrash metal sur des riffs comme celui de « Orgia » ; de manière générale, je trouve le jeu du gratteux assez Old-school. Mais Como Muertos dégage également quelque chose de Punk voir Hardcore sur beaucoup de rythmiques, c’est ce qui donne un côté bien hargneux et sauvage à leur musique.

 

A côté de ça, il ne faut pas se leurrer, Como Muertos n’est surement pas le nouveau messie de la scène Death metal française mais leur musique est bien foutue et j’adhère totalement à l’esprit glauque et torturé du combo.

photo de Domain-of-death
le 14/01/2011

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019