Conniving Silence - Conniving silence

Chronique CD album

chronique Conniving Silence - Conniving silence
La première fois où j’ai entendu du conniving silence, ça doit remonter à 2002. Et niveau progrès et changement de registre, c’est un gouffre qui les sépare de cette époque. Gros travail sur les compositions et les enchaînements, la sueur doit couler en répétition.
L’impression générale qui ressort à l’écoute de ce 9 titres est la forte influence de Converge époque « Petitioning the empty sky », ce qui est à prendre comme un compliment tellement ce groupe a influencé une vague de hardcore destructuré et complexe.

4 coups de cymbales et l’album commence sur « Destruction », riffs lents et syncopés, voix torturée, enchaînement sur un break à la basse et voix pour repartir sur une accélération portée par la double, la chanson se finissant par une alternance de cordes retenues et de mid-tempo. Au delà de la technique, l’univers chaotique est directement imposé dès cette première chanson. Le reste du CD continue sur la même lignée entre passage lents, rock n roll, beaucoup de cassures dans le rythme, et des passages plus mélodiques (voir émo ?). On a même droit à un riff qui rappelle du Psykup sur « Before the storm ».

Si on doit reprocher quelque chose à Conniving Silence, c’est peut être ce qui est référent au style hardcore destructuré, à savoir que l’écoute de ce style est assez fatiguant car les cassures de rythme épuisent à la longue et on laisse les morceaux passer sans pour autant être attentif tout le long. L’utilisation prolongée de la double et la voix renforce aussi l’impression de monotonie et de « re-dite ».

Sinon chapeau pour un groupe qu’on voit trop peu en concert, ils méritent vraiment qu’on parle beaucoup plus d’eux, la qualité des compositions sont là et l’album est complet.

Vous pouvez télécharger ça par ici !
photo de La Mitraille
le 17/11/2009

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021