Crisix - Against the Odds

Crisix - "Against the Odds"
Crisix - Against the Odds (chronique)

«  on vA NIQUER TA MEEEEEEEEEERE! »

 

C’est ce que semble nous hurler à la face les ibérystériques de Crisix tout au long des 9 titres de Against the Odds. Ça, ou tout autre promesse similaire d'honorer ce passage que l'on a jadis descendu en rappel, fermement accroché au cordon ombilical. Car ce 4e album est un concentré de « Bagarre Spirit », d’énergie furieuse et d’appels à la baston véhéments. Si l’excellent From Blue To Black était relativement éclectique en plus d’être particulièrement excellent, l’album suivant est un retour plus net au Thrash de rue, au Crossover HxC / Thrash, aux tatouages bulldogs et aux casquettes NY Mudafukaz (... mais lâche ma môman à la fin!). C’est d’ailleurs le principal reproche que pourra faire aux Espagnols un délicat lapin de ma constitution, car si l'on y gagne en rage explosive et en vieilles odeurs de sueur rance, on y perd un peu en finesse. Parce que les chœurs de brothers qui meuglent comme des bulldozers, perso’ ça va 5 minutes, mais ça lasse vite pour peu que l'on ne soit pas adepte des ambiances de gradins pleins de supporters embiérés.

 

M’enfin malgré cette coloration plus « Biohazard est dans la place », il serait peu fairplay de sous-entendre que le propos de la formation est devenu linéaire ou bas du front. Car un « Leave Your God Behind » s’extrait du terrain vague pour aller taper dans le riffing à la At The Gates. Et « The North Remembers » en rajoutent une grosse couche dans le registre des guerriers qui se pâment sur de belles mélodies suédoises. Alors certes, « Cut The Shit » en fait des caisses dans la caricature Guns’n’Gang, et « Perseverance » milite pour l’alliance de tous les bwozeurz of fuckin’ metôl dans un registre Manowardcore poignant lesté de sabots peu légers. Mais ça n’empêche pas le groupe de placer un solo de cornemuse sur « Xenomorph Blood »…

 

Naaaaaaan, j’déconne.

Enfin, à propos du biniou.

 

En dehors du registre « Gros Thrash in your face produit par Jens Bogren », des assauts « Hardcore Metôl c’est-à-moi-qu’tu-causes? » en marcel, et des quelques douceurs mélodico-scandinaves ci-avant évoquées, point de salut. Si on pouvait attendre un peu plus du groupe au vu de la mandale qu’il nous avait collée en 2016, il faut quand même reconnaître qu’il nous livre là un mastar de putain d’album dont rien que les 2 premiers titres nous balancent délicieusement dans les cordes (je vous rassure, la suite n’est pas mal non plus), et par ailleurs plein de breaks qui tiennent en haleine, de basse qui trépigne et de traces de pneu dans le caniveau. Du coup comptez-sur moi l’été prochain pour aller agiter mon souvenir de tignasse et pogoter « against tes os » lors du set de ces affreux jojos en terres clissonnaises!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La chronique, version courte: plus Crossover / HxC que son excellent prédécesseur, le nouveau Crisix fait néanmoins cette fois encore un effet bœuf, même si l'on n'est pas plus que ça adepte de cette chapelle. Ces p’tits gars-là savent comment nous amuser la nuque sous les coups de boutoir d’un Thrash qui n’est pas qu’une resucée appliquée des tables des lois des 80s.

 

 

 

 

photo de Cglaume
le 24/04/2018

8 COMMENTAIRES

Tookie

Tookie le 24/04/2018 à 10:23:11

J'en ai lu des trucs qui m'ont fait bondir sur ce site. Mais utiliser le terme de binioù comme synonyme de cornemuse, c'est un coup à faire une marche de la honte en plein festival interceltique.

Sinon je ne l'ai pas encore écouté celui-là...

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 24/04/2018 à 10:48:08

Le biniou est une cornemuse bretonne. Il existe beaucoup de types de cornemuse (qui est un terme générique) dont deux sont spécifiques à la Bretagne (le biniou et la veuze ou vèze qui vient du Moyen Âge). il existe aussi deux sortes de binious je crois...

Tookie

Tookie le 24/04/2018 à 11:17:16

https://www.ouest-france.fr/bretagne/lorient-56100/la-difference-entre-biniou-et-cornemuse-3597969

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 24/04/2018 à 12:12:16

Merci de confirmer mes dires (un poil plus détaillés cependant) par ton article.

Tookie

Tookie le 24/04/2018 à 13:44:58

Héhé, oui tu as tout à fait raison.
Mais, pour chipoter (histoire de ne pas avoir à avouer que j'ai eu tort d'être aussi affirmatif dans mon premier commentaire), il eût été bienvenu d'utiliser le terme générique de cornemuse APRES le spécifique qu'est le biniou.
Faire un mea culpa, sans accuser l'autre et chercher de fausses erreurs pour se décharger de toute responsabilité, c'est impossible sur le net.

Bon, je vais me préparer à faire une marche de la honte à Lorient début août et m'entraîner à recevoir des bourdons (pas les insectes hein) dans le fessard de bretons attentifs.

cglaume

cglaume le 24/04/2018 à 14:44:39

Sinon ça va, la cervoise est suffisamment fraîche les copains? ^^

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 24/04/2018 à 18:04:54

Le mot bière apparaît au XVe siècle. Il provient du latin « bibere » qui signifie boire, et n’est donc pas lié à la fabrication de la bière mais plutôt à la manière dont elle est consommée.

cglaume

cglaume le 24/04/2018 à 21:48:06

:D

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme

CD album CD album (36:08)

Acheter Crisix Against the Odds sur Amazon

Tracklist

01. Get Out Of My Head
02. Leech Breeder
03. Technophiliac
04. Perseverance
05. Xenomorph Blood
06. Prince Of Saiyans
07. Leave Your God Behind
08. Cut The Shit
09. The North Remembers

DANS LA VEINE

Illegal Corpse - S/tIllegal Corpse - S/t

évènements

  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...
  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019