S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

D-clone - "Creation And Destroy"

D-clone - "Creation And Destroy"
chronique D-clone - Creation And Destroy
7,5/10 0

écouter "Album"

Acheter D-clone Creation And Destroy sur Amazon

CD album CD album

 

Style musical : 

D-Beat Raw Punk

 

Année : 

2012

 

Tracklist :

Creation And Destroy
M.K.P.F.
I Wish
Life Is...
Where Is It
Living In Chaos
Hatred
History Of Error
Weekendpunk
We Make Next Generation
Bright

 

Label : 

Mouse Records
Dans le même style :
Distort - Distort 2013 Demo

La nécrophilie n'est pas bien acceptée par la société moderne, même la japonaise. Et puis, la culture japonaise c'est comme les betteraves, où on est accro ou on trouve que ça fait très surfait même en petit comité. Veux pas faire ma raclette mais Shinji, Yu-Taro et Horoshi ne viennent pas du pays basque déjà, niveau agraire.

Les trois de D-Clone sont donc entièrement amoureux d'un mort. Kawakami spécifiquement. Le gars qui ne comptait que de Dis en Dis.

Est-ce que Kawakami est bien mort en fait ? Un peu comme pour Elvis, Saint-Exupéry ou un équipage de sous-marin argentin ? Le doute est permis.

Un peu comme le groupe aussi, silencieux depuis 2012. OD Oh désespoir !!! Je ne tire pas les cartes. Alors si Creation and Destroy est une épitaphe, elle rime avec grosse baffe.

 

Il est kawaï le godemichet- saguaro de D-Clone là. De quoi se faire une bonne bouteille de mescal. Le HxC Punk japonais est excessif alors D-Clone sera extrême.

Saturé à bloc, rythmiquement totalement bordélique et vocalement aliéné.

Les trois Japonais s'expriment. Sans faire dans le ouaté. Les arguments sont massues.

Il doit y avoir une guitare dans tout ce boxon mais on ne va pas faire la fine bouche, hein, si on ne la distingue pas trop. Et des chœurs, aussi, par derrière le crépitement permanent, y'en a, y'en a aussi.

 

Même avec beaucoup de tolérance, on peine à appeler tout ceci de la musique. Certains appellerons cela des bruits parasites. Ceci, cela, tout ça...

Rigolez pas, D-Clone fait partie des rejetons les plus écoutables de la scène Raw Punk Nippone. Et avec eux, on touche du doigt l'intérêt de cette hyène... scène : nuire à l'audition, détruire l'harmonie et porter préjudice à toute retenue.

 

Creation and Destroy se consomme en phase de rupture avec l'humanité et évite de passer de l'autre côté.

Un peu comme une infu thym/citron. 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            

                                                                              
                                                      

 

                                                                                                               

 

                                                                                 

photo de Crom-Cruach
le 25/04/2018

Note des commentateurs : 6/10 (sur 1 votes)

Commentaires

sepulturastaman

Sa note : 6/10

sepulturastaman le 25/04/2018 à 08:10:08

J'veux pas dire mais je crois que la guitare sature. Il y a un je ne c'est quoi d'Agoraphobic Nosebleed.

cglaume

cglaume le 25/04/2018 à 10:24:28

En ouverture de bal, à un mariage, ça doit être monstrueux !!

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 25/04/2018 à 15:45:05

Je vais soumettre l'idée à ma douce tiens !

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

TENDINITE : 1 vinyle à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

City Weezle - Lysergik Tea Party

Évènements

NO ONE IS INNOCENT + LES SALES MAJESTES + TAGADA JONES au Stereolux à Nantes le 25 octobre 2018