Danforth - No Fear 2 Bleed

Chronique Maxi-cd / EP (21:50)

chronique Danforth - No Fear 2 Bleed
Un peu en retard, certes, mais comme on dit : « mieux vaut tard que jamais »… En effet, ça fait déjà un petit moment que cet EP de Danforth est sorti. Mais je ne vais pas cacher mon plaisir de le chroniquer en ces lignes les brulots qui le compose. Donc pour faire simple, Danforth fait dans le hardcore new school in your face, qui vous accroche dès le premier titre avec une hargne, une dévotion pour le hardcore qui colle tout simplement a cette galette : la musique, les paroles, l’artwork… tout respire le HxC.


« No Fear 2 Bleed » donc… le message est clair, et il n’y a pas de mensonge sur la marchandise. Après une intro d’une minute vingt, voilà que déboule le premier morceau, Justice : gros riff ultra efficace, une base rythmique très entrainante, qui donne un dynamisme assez impressionnant au tout. En gros, ça tape, et ça tape fort. Le groupe joue avec nous en variant les tempi, mêlant leurs différentes influences, à savoir HxC et Hip-Hop. Ce mélange d’ailleurs… autant en parler parce que c’est l’une des caractéristiques du groupe qui donne une patate considérable à leurs productions (Bact2Trouble en tête avec ce passage rapé très bien réussi). L’énergie déployée par les instruments s’allie parfaitement au chant, qui alterne allègrement le phrasé Hardcore et Hip-Hop, et dans tous les cas, on sent la sincérité, la hargne, voir même la rage. Ces particularités rappellent notamment les premières productions de l'Esprit Du Clan d’ailleurs, mais avec une certaine réserve…

En effet, si la musique rappelle leurs collègues parisiens, les paroles, elles sont d’un autre acabit. On pourra leur trouver en commun ces textes fortement engagés, dégageant une certaine forme de révolte de la première à la dernière phrase prononcée. Cependant, là où nos amis s’en sortent mieux, c’est sur les paroles : Une opposition au système quasi inébranlable, sans être trop cliché. D’accord, les paroles sont quelques peu utopistes, mais vaut mieux ça qu’un discours défaitiste ! Tout ça pour dire qu’on sent réel esprit de révolte dans cet EP… que musique et paroles s’allient fort bien pour un rendu final qui, à défaut d’être des plus original ( mais est ce vraiment là ce qu’on recherche ? ), est brutal et des plus énergiques.


Au final ? Un très bon EP : une prod carrée qui accompagne la musique du groupe, brutale et énergique, comme on le demande quand on écoute du HxC new school quoi ! Rajoutez à cela des paroles hargneuses et révoltées, portées par un chanteur, qui défend le hardcore comme si ses valeurs étaient le dernier rempart de l’humanité face à une perdition certaine… voilà ce qu'est Danforth en gros, et on en redemande.
photo de JiBrest
le 23/12/2009

2 COMMENTAIRES

JP

JP le 24/12/2009 à 12:37:51

Carrement d'accord avec cette chro !
A decouvrir d'urgence si c'est pas deja fait !;)

Melandria

Melandria le 27/12/2009 à 16:59:23

D'accord aussi avec la chro, le seul point faible que je trouve à l'album, c'est le chant, pas sur son chant en lui même mais sur son accent lorsqu'il chante sur certaines parties en anglais, ça sent vraiment trop le gars français qui cherche à chanté en anglais sais faire d'effort sur l'accent, enfin, c'est pas grand chose, encore heureux, mais à la 1ère écoute, ça fait bizarre.

"

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements