Dark Funeral - Angelus Exuro Pro Eternus

Chronique CD album

chronique Dark Funeral - Angelus Exuro Pro Eternus
Mon dernier disque de Dark Funeral remonte au live, pour dire à quel point je suis de très loin la discographie du groupe. Donc pour ce Angelus Exuro Pro Eternus on prend une nouvelle fois une pochette immonde et on fait du Dark Funeral :

La musique de DF est sans pitié. Véritable machine à t'empiler des riffs dans la gueule, brutaux sans concessions, malsains, rapides, aiguisés, sans baisse de régime, écrasant tout sur leurs passage à une vitesse élevée au rang d'art : ça va vite, très vite. La basse est simpliste (faut juste changer de note de temps en temps, le seul piège est de savoir quand), par contre le batteur est loin d'avoir un jeu minimaliste : tout à fond sur la double et les toms. La voix n'est pas désagréable pour un chanteur de black ni trop sur les aigus, ni trop grave façon death metal ; de ce côté là on à le droit à un tour de chant excellent.

Oui vous n'avez pas rêvé je me suis cité, pourquoi devrais-je me casser le cul, puisque ce disque est du Dark Funeral très bon mais ce Angelus Exuro Pro Eternus serait sorti en 99 on n'y aurait vu que du feu : il est dans la lignée du "Vobiscum Satanas".

Que dire d'autre:
- La batterie est trigguée à mort ; certains n'aiment pas, c'est vrai que l'on perd un peu du côté destructeur de Dark Funeral (pour ça, écoutez le live) mais ça renforce le côté froid du groupe.
- Que le retour à l'Abyss studio est bénéfique au groupe (j'avais pas accroché plus que ça les prod précédentes, hormis le live). On a l'impression que Monsieur Peter Tägtgren a dépoussiéré des bandes du "Vobiscum Satanas", et pas fait qu'une simple remasterisation ; le son est plus gros, moins organique, il a gagné en vélocité ce qu'il a perdu en sauvagerie.
- Que c'est toujours les mêmes grosses ficelles made in brutal black suédois. Mais ils tiennent bien et la manient du mieux qu'ils peuvent : autant les précédents albums studio m'ennuyaient, autant celui-la j'y reviens avec envie.
C'est peut être un peu plus diversifié qu'autrefois ??? ... Mouais admettons, mais là j'en suis pas certain ; certes le batteur qui n'est déjà plus Matte Modin mais Dominator (ça rigole pas là hein ? y a du calibre...) c'est moins binaire que du temps de Alzazmon mais ça reste principalement du blast-beat à la famas ; enfin si, soyons honnêtes, il y en a moins que douze ans auparavant.

- Ah si ! le morceaux In My Funeral qui est à la fois le plus surprenant morceau du cd, qui malgré son côté bourrin - Dark Funeral ne se refera pas de toute façon (ou ça risque de faire un fiasco) - a une touche "pop" : c'est le morceau le plus calme, son riff principal est facile à retenir (d'ailleurs une vraie calamité pour se le sortir du crâne), ce morceau a une intro bien distincte, une montée en puissante où apparaît ce fameux riff, avec de vrais breaks (heureusement vu que le morceau fait six minutes et demie), puis une conclusion qui redescend doucement.
C'est peut être ça le problème d'Angelus Exuro Pro Eternus, il sonne parfaitement comme du bon vieux Dark Funeral mais sans le surplus de fougue sauvage qui faisait le p'tit plus.
photo de Sepulturastaman
le 22/01/2010

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021