Dead Mountain Mouth - Phtos

Chronique CD album (51:00)

chronique Dead Mountain Mouth - Phtos

Lundi Galilao apprécie les noms de groupes qui sortent de l'ordinaire et qui ne laissent pas présager du style pratiqué: après A Very Old Ghost Behind the Farm (dont on vous a déjà parlé dans ces colonnes), NoPlaceForMan, le toulousain est de retour avec son plus ancien projet, du moins le premier à avoir sorti un album. Aussi imprévisible que le laisse envisager son patronyme, Dead Mountain Mouth pratique un sludge qui s'affranchit des contraintes du genre en intégrant une bonne rasade de psychédélisme, mais également en balançant dans les eaux profondes du bayou le carcan des structures trop linéaires. Pour ces raisons, je n'hésite pas à parler pour Phtos d'avant-garde sludge. Il n'y a qu'à prendre le morceau d'ouverture, qui débute paf un riff gras et lourd, suivi par un arpège post-metal puis par un passage a capella à plusieurs voix claires, avant de revenir à des considérations typiquement sludge.



Seul maître à bord, le musicien fait preuve d'une exécution impeccable tant au niveau instrumental que du point de vue vocal, en saturé et en clair. L'album regorge d'harmonies vocales complexes, exercice casse-gueule, mais ici parfaitement réalisé. L'autre point fort du disque est l'installation d'ambiances à la fois glaçantes et asphyxiantes, et ce au sein de morceaux relativement courts, en faisant beaucoup avec peu, en restant concis et précis. Seule exception, le titre final et ses 20 minutes, qui sort forcément du lot. On y retrouve toujours ces ambiances poisseuses, mais également un fort côté épique, que l'on n'avait fait qu'effleurer tout au long du disque. Cette longue pièce montre que Dead Mountain Mouth est aussi à l'aise quand il prend son temps. En s'éloignant des poncifs du genre, que ce soit au niveau du riffing ou des structure, Lundi Galilao parvient à dresser le décor d'un monde sombre et ultra anxiogène, traversé de respirations, rares, mais bienvenues et à-propos. Ces passages atmosphériques ne sont pas sans rappeler A Backward Glance On A Travel Road (encore un nom à rallonge...).



 


photo de Xuaterc
le 18/11/2016

2 COMMENTAIRES

el gep

el gep le 20/11/2016 à 18:22:06

Ah?!? Ça, faut que je tente ma chance!

Xuaterc

Xuaterc le 20/11/2016 à 22:35:10

Je l'ai peut-être sous noté, je manque un peu de références...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements