DevilDriver - Pray For Villains

DevilDriver - "Pray For Villains"
chronique DevilDriver - Pray For Villains

DevilDriver fait partie de la petite foule de groupes américains qui cartonnent sévère depuis quelques années, et surtout en ce moment, en enchaînent festivals et tournées toujours bien remplies. Et comme tous les deux ans, un nouvel album arrive : "Pray For Villains" est le digne successeur de "The Last King Words", et comme toute cette nouvelle vague de "American Bands", la prise de risque est moindre, mais le résultat est garanti. Je commencerai maladroitement par comparer cet accouchement par une similitude avec un certain Lamb Of God, qui a sorti un album moderne, très propre, efficace, pêchu, mais pas vraiment surprenant. Mais nous ne sommes pas là pour s'attarder sur ce que devrait être ou pas ce disque, car les californiens de "DD" envoient la sauce, et tout ce que l'on peut dire, c'est que celle-ci vient parfaire un plat qui est déjà de grande qualité. Le conducteur du diable nous demande de prier pour tous les super-vilains, mais la seule chose que l'on ait envie de faire, c'est de réécouter l'opus afin d'en saisir toutes les finesses, car la bande à Dez nous offre ici un bouquet de fleurs garni de perfectionnisme. Dans ce bouquet, vous retrouvez des ressemblances avec le précédent album, et "Pray For Villains n'est clairement pas un retour aux sources, si certains ont encore des doutes. Des riffs thrash/death qui t'éclateraient un mur de parpaings, accompagnés de solos ne tournant jamais à la démonstration et souvent au service du titre font monter cette galette d'un cran. Tout cela porté par une batterie démentielle où notre ami John Boecklin n'hésite pas à faire joujou avec sa double pour atteindre des vitesses respectables et en tapant des patterns à nous renvoyer travailler. La batterie est vraiment mise en valeur et on (re-)découvre les talents du cogneur, qui enchaîne quelques blasts à des tempos plus tranquilles en finissant par des breaks hallucinants. Du talent il y en a, et comment ne pas parler de Dez Fafara, qui a dû exploser plusieurs micros à force de leur balancer une multitude de décibels. C'est clairement puissant et ça envoie méchamment. Comme je le disais au début de cette chronique en parlant de la nouvelle vague américaine, DevilDriver est lui aussi gratifié d'une production terrible - Logan Mader oblige - au son lourd, très propre, très bien équilibré et qui, grâce également aux compositions de qualités pour la plupart, donne une sensation de consistance. Dès les premières notes, on reconnaît aisément le groupe et c'est un des gros points forts de la musique de DevilDriver, l'identité, grâce à des intros accrocheuses. Mais bien sûr, "Pray For Villains" n'est pas sans défauts et il fallait s'y attendre cher(e)s lecteurs et lectrices. La basse tout d'abord, complètement inexistante : on se dit qu'elle doit bien être quelque part, mais où ? Ensuite, je l'évoquais plus haut, le manque de prise de risque. Cet album était attendu, et c'est ce que voulait entendre la majorité des fans de DD. C'est certes dommage, mais c'est tellement efficace que l'on pardonne tout. Sont fort ces ricains. Il est clair que DevilDriver fait du DevilDriver et qu'en trouvant la bonne recette, ils nous ressortent toujours le même repas. Seuls les accompagnements changent avec l'ajout de mélodies dans cet album. Avec finalement très peu de titres fades ou carrément ennuyeux, le leader Dez et ses potes nous font headbanguer encore une fois avec ce "Pray For Villains", c'est indéniable. Ils ont parfaitement sû mélanger brutalité et mélodie pour un thrash qui met une grande claque, autant en terme de technicité que de compositions. Car ces dernières sont bien structurées, suivant le même schéma malheureusement, mais c'est celui qui fonctionne, alors que demander le plus ? Car si DevilDriver nous joue ce que l'on veut entendre, c'est indiscutablement avec sincérité et plaisir !

photo de Finisterra
le 28/07/2009

8 COMMENTAIRES

slayanangel

slayanangel le 02/08/2009 à 02:37:22

c'est vraiment n'importe quoi comme critique! faut vous enlever la merde des oreilles! un métaleux qui connait le métal et qui aime devildriver ne peut qu'être décu par cet album.. disto et son plat et linéaire, ennuyeux, aucun tube, des refrains ridicules (cf back with a vengeance) digne de la BO de buffy contre les vampires ... bref on est très loin des 3 premiers opus... seul 2 titres a retenir : bitter pill, i've been sober.
VRAIS fans de devildriver gardez votre argent!

Finisterra

Finisterra le 02/08/2009 à 13:07:48

Hey l'ami, être en désaccord avec ma chronique est ton droit le plus stricte, mais dans le respect s'il te plaît, car d'une tu te décrédibilise de deux tu passe pour un con.

Cet album est différent de leur début, certes, mais n'en reste pas moins bon. Je peux comprendre ton avis, mais certains aimeront le (mini) tournant de DD a pris, et ils sont plus en ascension qu'en descente.

On aime ou on aime pas, mais on respecte les goûts de chacun, on argumente dans el respect et je finirai en disant que cet album arrache bien, mais je doit être un FAUX fan de DevilDriver pour dire ça....

Domain-of-death

Domain-of-death le 02/08/2009 à 21:40:47

C'est un putain d'album je trouve, j'avais pas étais aussi enthousiasme avec un album depuis le dernier The Haunted ! Tu n'aimes pas le refrain de "Back with Vengeance"? Moi je trouve qu'il tue, tout comme celui de "Another Night In London". Ce sont des refrains simples et entrainants, ce n'est pas ça un tube?
En tout cas je prend beaucoup de plaisir à l'écouter et ça met de bonne humeur pour allé bosser le matin ! Je le conseil à tous !!

slayanangel

slayanangel le 02/08/2009 à 22:48:03

oui il est vrai que je me suis 1 peu enflammé dans mon 1ier commentaire, à la hauteur de ma déception .. dc mes excuses et en voici 1 nouveau moins virulant...
t'as raison les DD ont évolué, mais vers du très très commercial ( pb de tunes ché Dez &co??)avec un album monotone et sans réelle profondeur: les zik se ressemblent toutes avec la meme structure, quasi la meme longueur, sans réelle intro valable, avec des riffs qui manquent cruellement de pêche, 1 chant sans réelle variation noyé par un effet reverb sur-saturé qui déborde sur le son des grattes, de plus les lyrics st 1 peu niant-niant.. ca sent l'écriture des textes vite fait pour boucler l'enregistrement (dsl de me repéter mais on est très loin des "clouds over california" ," hold back the day" ou autre "i could care less", résultat : on va grave se faire chier dans l'mosh pit!).
En Résumé :après 3 supers albums dans 3 styles différents
ce nouvel album dans un nouveau style s'avère malheureusement très décevant... dommage de la part d'un des meilleurs groupes de la scène métal des années 2000... . Espéront que Dez prendra exemple sur son pote Robb Flynn de Machine Head et leur comeback fracassant pour nous revenir avec de futurs opus digne de leur rang. On est nombreux a partager cette opinion mais malheureusement sur internet la majorité silencieuse n'a pas sa place....

Finisterra

Finisterra le 02/08/2009 à 23:44:35

Tu as tout à fait le droit de donner ton avis qui est autant valable que le mien. Mais ce que tu appelleré album commercial, j'aurais envie de dire que c'est de l'efficacité pure et dure.
Le riff de I've Been Sober est une grande claque dans la gueule je trouve.
Un nouveau style? Il suit la ligné de "The Last King Words", plus mélodique peut-être, mais pire que pêchu. Dommage que tu soit déçu, moi je ne le suis pas héhé!

Selon des sources sûres ^^, le mosh pit de DevilDriver au Graspop été une tuerie....

slayanangel

slayanangel le 03/08/2009 à 13:37:31

Bah oui un nouveau style ou du moins qqchose de différent ils le disent eux-même.
Qu'on aime ou pas cet album, le son, la voix, l'enregistrement sont quand même bien différents du précédent.
Sur scène rien à redire ils déchire surtout en festoch! ( hellfest cet année une tuerie leur set probablement l'un des meilleurs show des 3 jours) .. du moins jusque la sans jouer de zik du dernier
Pi l'art work est aussi assez minable mé bon ca c'est anecdotique.
Comme certains disent sur le net ils souffrent du syndrome du 4ieme album... dixit disturbed ou slipknot..

sblaw!

sblaw! le 03/08/2009 à 16:10:20

vu ta connerie tu ne donnes pas envie d'être un VRAI fan

sepulturastaman

sepulturastaman le 06/08/2009 à 15:50:58

Oh le gros (trés trés gros) cd de metal-core ; rien de neuf du côtés de chez Dez ; m'en fout j'aime bien sa voix effet ou pas (j'm'en cogne). J'avoue avoir du mal avec certain solo et partie de guitares mélodiquesement nian-nian. En contre partie du formatage musicale (Remarquons que dez Fafara n'à jamais fait partie de groupe original hein) c'est rudement efficace p't être même un peu trop ça sent l'envie de faire bouger les fan en concert. Pour moi je range ce cd à côtés de Chimaira, Daath et compagnie.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Dew-Scented - Inwards
Xaxaxa - Siromasni i bogati