Die Hard - Conjure The Legion

Die Hard - "Conjure The Legion"
chronique Die Hard - Conjure The Legion

Je profite de ma période métal à papa pour en placer une au sujet de Die Hard. Encore des suédois, formés en 2005, ils ont sorties plus d’EP (5) que d’albums (Conjure the Legions est leur deuxième) et nous envoie un Thrash/Death bien graveleux, simple et efficace.

 

Disons dès le départ que toute leur inspiration est directement pompée sur ce qui touche de près ou de loin à Venom. Ceci étant, ils ne sont ni les premiers et ne seront sûrement pas les derniers à le faire. Mais ça donne quand même une idée assez précise de leur musique : un Thrash de routard qui transpire la chopine, on ne fait pas de détour et on va directement dans le bide.

Ma première réaction a justement été de les trouver assez primitifs. Mais comme toujours, ce que j‘ai jugé primitif, d’autres l’auraient jugé efficace. Après quelques écoutes je peux le dire : c’est foutrement primitif. Les rythmiques sont répétitives et rampantes par moment (« Cold Scythe »), une basse super-métallique en hommage à tonton Cronos, un chant et des textes complétement clichés du Thrash metal. Tout est cliché ici, il n’y a aucun élément nouveau, ni même ‘’moderne’’, c’est du rétro-Thrash tout ce qu’il y a de plus stéréotypé ; mais tout est bien agencé et les mecs sont des sacrés zicos. Notamment le batteur (Perra aka Per Karlsson) qui a roulé sa bosse, et continue, un peu partout en Suède et ailleurs. On a évidemment droit aux couinements de cordes et leur wah-wah en mode 80’s style. C’est très certainement le genre de groupe qu’on peut attribuer au ‘’revival Thrash’’ à l’instar de Evile et autres Suicidal Angels. Ce qu’il y a de bien avec ces gars-là, c’est qu’ils n’ont aucune prétention : il faut que ça groove, que ça rock et le reste c’est pour les intellos.

 

Je ne vais pas trainer en longueur : Die Hard = Venom. C’est simple, accrocheur, groovy, gras, bref une autre preuve que simplicité n’est pas médiocrité (je ne parle pas de politique hein !).

photo de Domain-of-death
le 18/02/2013

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements