Discreation - End Of Days

Discreation - "End Of Days"
chronique Discreation - End Of Days

Quand certains s'extasient sur le dernier Incantation finalement très routinier ou le Dying Fetus toujours aussi peu séduisant à mes oreilles, moi je vais chercher dans la seconde division et allemande en plus. Quel manque manifeste de goût, j'en conviens.

Pourtant le cinquième album des Teutons de Discreation a tout pour séduire les amateurs de Death bien léché.

D'abord la pochette accroche la rétine plus sûrement que Jessica Biel en débardeur blanc dans un remake de Massacre à la Tronçonneuse.

La prod, ensuite, ronronne comme un gros moteur de Merco. Rrrrôôô, le poncif pour un groupe germain !! Clean et équilibré, le son fait Ja !! Et Ach !!!!!! Oui ça s'appelle du racisme ordinaire mais envers des Allemands, c'est de bonne (deuxième) guerre.

Merci alors au Brad Boatright (plus habitué à du Punk comme Burning Flag ou Wolfbrigade) pour ton boulot de mastering. Si tu m'entends « toi-même tu sais niggaz ! »

 

Le paquet est bien joli donc mais Discreation sait surtout manœuvrer comme il se doit. En mitraillant à tout va sur un titre d'intro bien thrash ou sur des plages d'un classicisme avéré mais à l'efficacité bien épaisse de la tranche. Ainsi après trois bons morceaux de barbaque majoritairement soutenus, les gaziers alignent un faux mid sachant se barbariser en quatrième position (mode urbain avec renfort de samples) et un bijou d'efficacité incarné dans "El Magico". Là c'est simplement le refrain en anglo-espagnol et les riffs powerfull qui font le (terrible) job.

On secoue alors sa vieille carcasse oldskull pour approuver débilement de la tête, en rythme.

"Invisible Front" et "The Pentagram" baissent en intensité malheureusement, sonnant un peu comme un Vader gras du bide (truisme). Bah pour les plus finauds d'entre vous, ce ne sera pas un réel problème. Et puis Discreation a l'intelligence de pas surcharger son skeud, alignant finalement que huit morceaux froids et bien tranchants.

 

La menue baisse de forme à mi-parcours n’entache finalement que très peu le plaisir primitif à écouter cet album fait de Fer, de Feu et de Sang.

Toujours mieux que de badische schnekensuppe.

photo de Crom-Cruach
le 05/01/2018

6 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 05/01/2018 à 08:55:22

Ce préfixe en "Dis-" ne t'aurait-il pas filouté un brin ? :)

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 05/01/2018 à 10:06:35

Que nenni voyons ! Pourquoi donc ?

sepulturastaman

sepulturastaman le 06/01/2018 à 03:27:22

Même sans débardeur Jessica Biel ne me fait pas vibrer pas le vilo.

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 06/01/2018 à 18:54:45

Tu es mort en dedans.

sepulturastaman

sepulturastaman le 06/01/2018 à 20:33:20

Non j'ai bon goût. (et pas au sens miam miam, je te vois venir)

Freaks

Freaks le 07/01/2018 à 12:00:35

7,5 c'est souvent de la bonne...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...
  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019