Disparaged - The Wrath Of God

Disparaged - "The Wrath Of God"
chronique Disparaged - The Wrath Of God
Lorsque Tom Kuzmic n'est pas occupé avec Cataract, il se consacre à l'un de ses autres groupes Disparaged, en tant que chanteur/guitariste. Et je doit dire que les deux groupes sont totalement dissociables : alors que Cataract flirte sur la vague metalcore, Disparaged offre un retour au gros Death metal.

Avec ce troisième album « The Wrath Of God », les suisses frappent un gros coup au niveau de la prod' en faisant appel au grand Jacob Hansen (Heaven Shall Burn, Neaera, Aborted). Comme souvent avec cet homme là, on n'est pas déçu : le son brille par sa lourdeur et n'a rien de lisse ou calibré. Au contraire, je trouve même le son assez gras ! Ça doit être la voix de Tom Kuzmic (très gutturale et graveleuse) qui fait cet effet là, une voix profondément "Death metal", de très bonne facture. Cet album est très rythmique, avant tout basé sur l'efficacité ; cet état d'esprit très carré et écrasant m'a beaucoup rappelé les polonais de Vader qui sont passés maître en la matière.
De manière générale, je trouve que cet opus sonne très "metal d'Europe de l'Est", avec certains passages froids et criards sur fond de blasts.

Si la majeure partie de l'album est basée sur un gros Death metal pûr et dûr, le groupe ne se refuse pas de fréquentes envolées mélodiques assez metalcore par le biais de solos ou de certains riffs. Le titre éponyme est vraiment l'un des meilleurs morceaux car celui-ci dure plus de 6 minutes et Disparaged passe par plusieurs facettes de sa musique : parties mélodiques quasi-metalcore, passages lourds, d'autre plus brutaux ainsi qu'une bonne diversité dans les vocaux.
Comme le veut la règle implicite des groupes de death moderne, on a le droit à un interlude mélodique à la guitare en plein milieu de l'album (« The Burial »). Cependant, je dois avouer que pour une fois ce n'est pas de trop, car la partie de gratte n'est pas mal du tout ; ça nous fait respirer et c'est pas ça qui va nous gâcher l'album !

Vous l'aurez compris, il n'y a pas grand chose à jeter sur « The Wrath Of God ». Pour faire simple on pourrait dire que musicalement, c'est du metalcore germanique plutôt brutal accompagné par une voix carrément Death metal !
photo de Domain-of-death
le 22/10/2009

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements