Dog Fashion Disco - Anarchists of Good Taste (remake)

Chronique CD album (46:43)

chronique Dog Fashion Disco - Anarchists of Good Taste (remake)

A la fin de la chronique d’Experiments in Embryos, je vous faisais part de mes doutes quant à l’utilité d’un ré-enregistrement d’Anarchists of Good Taste. C’est que l’album de 2001 bénéficiait déjà à l’époque d’un son tout à fait correct, et qu’en tant que première sortie du groupe sur un label d’envergure (Spitfire Records a quand même abrité Testament, Black Label Society, Alice Cooper, Overkill, Therapy?... Du beau monde quoi!), il avait déjà pu être proposé au public dans des conditions n'ayant plus rien à voir avec le petit stand de merch’ près des toilettes du club du coin. Sans compter qu'en repassant par la case studio, forcément il serait difficile de pouvoir remettre la main sur les guests qui passaient par là 17 ans plus tôt: du coup pas de Serj Tankian pour la V2.0 de « Mushroom Cult »…

 

« Ouais mais attends Toto: il s’agit d’un groupe de Nawak Metal! On les connait: ils ont dû réenregistrer « Leper Friend » avec un solo de kazoo, et faire une version Zouk de « Pour Some Urine On Me »… Non? »

 

Non. Les durées des morceaux restent d’ailleurs sensiblement les mêmes, ce qui traduit bien le fait que ni la structure, ni le tempo des compos originales n’ont vraiment été modifiés. Certes, on l’aurait peut-être eu mauvaise de voir défigurer des pépites comme « 9 To 5 At The Morgue », « Valley Girl Ventriloquist » ou « Vertigo Motel »... Mais j’avoue que j’aurais bien pris le risque quand même! Et puis – Oh my god, ils ont coupé Kenny – il n’y a pas que Serj qui est passé à la trappe: il en va de même pour « Corpse is a Corpse »… Qui figure, il est vrai, sur la remise au goût du jour d’Erotic Massage. Donc, contrairement à ce que pourrait laisser penser le titre de cet absent, il n’y a pas mort d’homme!

 

« Mais alors pourquoi se donner tant de mal, lapin? Pourquoi? »

 

… 

 

« Lapin: comment on fait les bébés? »

 

Eh bien c’est simple: si le groupe a souhaité remettre Anarchists of Good Taste en boîte, c’est tout simplement parce qu’il ne réussissait pas à récupérer des droits que Spitfire Records se garde jalousement par devers lui. Pour être honnête, on (ici, à CoreAndCo) ne connait pas vraiment le fin mot de l’histoire, mais vu que le groupe qualifie l’écurie cracheuse de feu de « label de merde », on imagine que les deux parties n’ont pas réussi à trouver un accord. Et puis bon, positivons: ce réenregistrement est quand même l’occasion de petites variations judicieuses qui ne laisseront pas les fans indifférents.

 

D’ailleurs, si nous ne vous décrirons pas dans le détail le contenu de cet album – dont la version originale a déjà été décortiquée ici –, passons par contre un peu en revue certaines des modifications les plus flagrantes proposées par ce remake. Tiens, prenons « Cartoon Autopsy » par exemple: la dégringolade introductive de la cuvée 2018 voit dorénavant l’orgue épaulé par pas moins de 2 pistes de saxo... Et c’est pareil sur la ligne de refrain, ainsi que plus loin, vers 2:20, sur un passage à présent bien plus enlevé. Sans compter qu'à l'approche de la ligne d'arrivée, un peu après la barre des 4 minutes, ce sont même une clarinette et une flûte traversière qui viennent compléter le tableau pour proposer un final bien plus coloré – bien que ne mutilant pour autant pas la personnalité bien trempée de l’original. Sur « Antiquitie’s Small Rewards, vers 1:54, après que Todd ait achevé sa mélopée orientale, l’orgue tout plat d'époque s’est mué en un piano rafraîchissant. Et à 2:28 sur « Valley Girl Ventriloquist », ce sont à présent des Bzoïng électro-Nawak et des trilles de clarinette qui préparent l’auditeur à suivre le troublant frontman jusqu’à Shangri-La. Et ce ne sont que quelques exemples parmi tant d'autres – mais qui illustrent bien le fait que les nouveautés se réduisent ici à 1) un son encore un peu plus léché 2) l’apport d’orchestrations plus chaleureuses. Ce qui n’est pas si mal, finalement.

 

Alors non, l’acquisition de cette version n’est pas un must absolu. Si vous devez faire des choix, tournez-vous plutôt vers la nouvelle mouture d’Erotic Massage et le pack 2-en-1 Experiments in Embryos. Mais si vous voulez tout savoir (et tout avoir), moi-même qui ai acheté la version 2018 d’Anarchists of Good Taste (non: la CoreAndCo-team ne reçoit pas tout gratuitement sous forme de promo!) et qui possède pourtant déjà la version originale, je ne regrette nullement cette acquisition. Alors n’hésitez pas, vous aussi, à repasser ces nouvelles couches de peinture sur les murs de la maison Dog Fashion Disco: ils n’en seront que plus brillants, et cela finira peut-être par faire comprendre au groupe qu’il y a des fans dans l’Hexagone qui voudraient bien les voir enfin sur scène!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La chronique, version courte: les changements apportés sur cette nouvelle version d’Anarchists of Good Taste ne sont pas aussi profonds que ceux constatés sur les 2 séances de réenregistrement précédentes. N’empêche, les fans y trouveront sans mal leur compte.

photo de Cglaume
le 28/01/2019

7 COMMENTAIRES

pidji

pidji le 28/01/2019 à 08:04:34

En effet aucun intérêt de réenregistrer ce disque, si ce n'est pour une histoire de gros sous... ?

Margoth

Margoth le 28/01/2019 à 11:09:28

Il y a peut-être des vieilles questions de droit ? Genre, l'album en question était sorti sur un label différent qui avait tous les droits dessus, le groupe n'a pas réussi à les récupérer en changeant de crèmerie, le fait de les réenregistrer différemment permet d'une certaine manière de pallier à cela. Je me souviens avoir lu ce genre d'histoires parfois dans les interviews de groupes dans les magazines...

cglaume

cglaume le 28/01/2019 à 15:16:13

Et bah bravo les collègues : j'écris un paragraphe entier sur le sujet, et vous vous posez encore la question dans les commentaires. Ça fait plaisir d'être lu :P

Margoth

Margoth le 28/01/2019 à 16:15:39

Mince, comment je me suis fait grillée qu'au lendemain d'un concert de Steven Wilson, je ne sois trop dans le mood de lire des tribulations littéraires trop joyeuses et sautillantes. Mais n'empêche, j'avais raison :P

Xuaterc

Xuaterc le 28/01/2019 à 16:46:39

C'est quoi cette bouteille de lait?

cglaume

cglaume le 28/01/2019 à 17:59:35

:D

pidji

pidji le 28/01/2019 à 21:56:06

Ah bah si moi je confirmais tes dires c'est tout :D

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019