Dold Vorde Ens Navn - Gjengangere i hjertets mørke

Chronique CD album (20:44)

chronique Dold Vorde Ens Navn - Gjengangere i hjertets mørke

Il était évident que je ne pouvais pas me laisser filer ce premier EP de Dold Vorde Ens Navn (Masquer Notre Nom). Nouveau super groupe norvégien regroupant des musiciens ayant été à l'origine d'Ulver, Satyricon, Ved Buens Ende encore Dødheimsgard, et revendiquant l'héritage des prémices de la seconde vague de Black Metal, il n'y avait que peu de doutes sur le résultat final. Soulseller, le label qui se charge de la sortie de Gjengangere I Hjertets Mørke, m'avait teasé il y a déjà plusieurs mois, me laissant trépignant derrière mon clavier.


On est donc en présence d'un BM dans la plus pure tradition de formations telles que les Mayhem, Gorgoroth et Enslaved de la période 1994 - 1996, lorsque les contours du style se définissaient dans les caves de Helvete à Oslo ou de Garage à Bergen. Le temps a bien évidemment passé, les adolescents en mal de sensations fortes ont laissé la place à des adultes à l'expérience indéniable et les techniques d'enregistrement ont fait d'incroyables progrès. Les guitares scie-circulaire et la batterie en contreplaqué, Haavard et compagnie ont déjà donné, non pas par choix mais par manque de thune tout simplement. La production est donc en béton, avec une basse très présente dans le mix.

 
Alors oui, il n'y a pas une once d'originalité dans les quatre titres que proposent les Norvégiens, mais toute la différence réside dans leur savoir-faire. Assez logiquement, on retrouve du tremolo picking, des arpèges de guitare sèche, du chant clair, des riffs motörheadiens, tout cela est utilisé avec intelligence, au moment opportun. Le groupe parvient à créer un équilibre précaire entre bestialité et mélodie, avec un feeling que n’aurait pas renié Fleurety.


Sur un créneau de plus en plus saturé misant sur la nostalgie des débuts de la seconde vague de Black Metal (on cause du dossier Order, ou du retour improbable de Mortem?), Dold Vorde Ens Navn parvient à tirer son épingle du jeu, notamment grâce aux qualités de composition de ses musiciens.

photo de Xuaterc
le 17/09/2019

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • Hexis + WOES + Expiation au Puzzle Pub Tours le 2 novembre 2019
  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019

HASARDandCO

Endless Floods - II
Rorcal - Heliogabalus