Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers INTERCEPTOR Fest à Bordeaux du 5 au 7 octobre
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Drawbacks - "Common Impairments"

Drawbacks - "Common Impairments"
chronique Drawbacks - Common Impairments
8/10 0

Acheter Drawbacks Common Impairments sur Amazon

Maxi-cd / EP Maxi-cd / EP (14:26)

 

Style musical : 

Screamo/Punk Hardcore Melodique

 

Année : 

2016

 

Tracklist :

01. Conrad
02. Feathers and Chapters
03. Pixelated Sunset
04. Castles
05. Abilities

 

Label : 

Don't Trust The Hype Recordz

 

Lieu d'enregistrement : 

Autoprod
Dans le même style :
Cityscover + Last Exit To Brooklyn - Remains of the past, anchored in our days

Voilà bientôt un an qu'est sorti chez Don't Trust The Hype Records le dernier Ep notable des Lillois de Drawbacks Common Impairments. Difficile de ne pas voir que Drawbacks a pu bénéficier de la Hype qui entoure la palanquée de groupe soutenue par un label au flaire certains, mais dont le blase frôle l'auto-parodie. A promouvoir des groupes Over-In, Nine Eleven, Sport, Mon autre groupe... et qui font tous l'attrait de la scène Punk-hardcore et Emo-Punk Française du moment, on arrive au bout du compte à travestir l'idée que l'on cherche à railler. Dire que la scène Hardcore est affranchie du phénomène Hype et que tous ces groupes n'en font pas un moment donné le profit me semble un peu malhonnête. Hype mais pas que, fort heureusement... et quand bien même je vois pas trop ou est le problème. Ils ont le vent en poupe, tant mieux pour eux. Il faut un temps pour tout, de la Hype des débuts, au ventre mou d'une discographie, jusqu'à la postérité des plus grands. L'idée c'est de pouvoir survivre à l’obsolescence du phénomène Hype, le reste on s'en tape un peu.

Au delà donc de la caution Labelistique indéniable que représente Don't Trust The Hype Recordz, il faut reconnaître à Drawbacks sa qualité artistique intrinsèque. Ce Common Impairments est maîtrisé, violent, rageux et sacrément poignant. En gros, les gars sont dans les clous du Punk-Hardcore Moderne : « ça Skramz sa race !! » comme le disait en son temps René Coty (Source Wiki).

 

Pour celles et ceux qui comme moi ont consacré beaucoup de temps sur l'anthologique groupe Birds in Row, vous trouverez sans doute une filiation évidente entre ces deux combos. Le riff introductif poussiéreux de nostalgie « Conrad » nous replonge l'instant d'un frottement de corde dans l'introduction lointaine « Among the Ashes » du groupe susnommé. Après les quelques accords mélancoliques de l'introduction et qui d 'entré de jeu nous plongent dans l'univers sombre de Common Impairments, les lions sont lâchés. Le départ fulgurant, Groovy et cathartique de cette post-intro tranche radicalement avec la pudeur introductive du morceau. Drawbacks est donc partis on ne les arrêtera plus, son échauffement se fera sur le tas « quand faut y aller faut y aller !! » Les morceaux s’enchaînent donc avec la même intensité, l'énergie est furieuse et sincère. Les riffs sont hypers bien foutus aussi bien mélodiquement que rythmiquement. La batterie est tout simplement énorme. Varié, tapageuse et simple à la fois, une belle leçon de batterie sur Common Impairments. Certains passages de morceaux sont littéralement casse nuque « Feathers and Chapters » et « Castles ». Très agressif, Drawbacks « Skramz sa race » et propose des structures vraiment Groovin'Core à la Defeater pour ne citer qu'eux, mais sans pour autant perdre de vue le style que défendent avec beaucoup de classe les Lillois. La dimension affective et émotionnelle de Common Impairments reste au cœur de cet EP. On regrette un peu que le chant soit principalement fait de scream atonaux. Pourtant, il arrive que sur certains morceaux, « Feathers and Chapters » en tête, le chant se fasse plus sensible avec des intonations de voix un peu moins impersonnelle un peu à la manière de Jordan Dreyer, frontman du larmoyant mais authentique combo Emo La dispute. Mais n'usurpons pas la place du manager et/ou ami (es) de Drawbacks. Si ! juste une recommandation, venez en Normandie fendre quelques cœurs et briser quelques nuques...

photo de Freaks
le 04/09/2017

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

Interceptor Fest 2017 : 2 pass à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Sikth - Opacities

Évènements

ALESTORM au Transbordeur à Villeurbanne le 18 octobre 2017IGORRR + PRYAPISME au CCO à Villeurbanne le 16 novembre 2017TEXTURES au CCO à Villeurbanne le 12 novembre 2017SATYRICON + SUICIDAL ANGELS + FIGHT THE FIGHT à La Barakason à Rezé le 1er octobre 2017The Texas Chainsaw Dust Lovers + Watertank au Ferrailleur à Nantes le 21 octobre 2017