Drawn And Quartered - Feeding Hell's Furnace

Drawn And Quartered - "Feeding Hell's Furnace "
chronique Drawn And Quartered - Feeding Hell's Furnace

Le monde se divise en deux catégories: ceux qui innovent et créent leur propre style et les autres, les suiveurs. Drawn And Quartered fait indéniablement partie de la seconde catégorie, et ce n'est pas ce Feeding Hell's Furnace qui viendra me contredire. Une fois de plus, ce groupe US pond un album entièrement repompé sur Immolation et Incantation. Rien de neuf, rien de fou-fou, juste une bonne imitation, efficace et directe.

 

Si vous connaissez les seize ans de carrière du groupe, vous ne serez en aucun cas surpris, Drawn And Quartered fait ce qu'il a toujours fait: imiter les frères siamois du Evil Death Metal Américain: Immolation et Incantation. Rien de plus, rien de moins, rien d'original et strictement rien à ajouter de plus. Le son, les structures, les riffs, l'ambiance, le style de batterie, les solos, les structures des morceaux, le grain de la voix... bref... tous les éléments qui composent Drawn And Quartered sont tous empruntés à Immolation et Incantation. Les précédentes rondelles du groupes étaient certes dans cette optique mais avec Feeding Hell's Furnace, Drawn And Quartered franchit un nouveau pas et pousse le bouchon de l'imitation très très loin.

 

Ca, c'est histoire d'être objectif et de ne pas se voiler la face quant à cet album... mais aimons-nous vivants et écoutons la musique avec nos tripes plutôt qu'avec notre matière grise! Cette jolie petite tuerie possède tous les arguments pour séduire le fan de Death Metal puissant, intense et viscéral. En posant une oreille sur ces neuf chansons, on est immédiatement enchanté, ça accroche illico, ça tartine du gros Death Metal Old School à tour de bras et l'atmosphère sent le soufre et le stupre! On se siffle l'album d'un seul trait en headbanguant de façon lancinante tout chopant des crampes à l'index et à l'auriculaire à force de les avoir tendus. Un pur moment de jouissance Death Metal!

 

Ca n'invente rien du tout et c'est peut-être très bien ainsi. Il ne s'agit "que" d'une grosse louchée de Death Metal apocalyptique sans prise de tête, voilà tout. Drawn And Quartered devrait d'aileurs se rebaptiser Imitation pour ressembler encore plus à Immolation et Incantation (c'est nul, m'ai j'garde quand même).

 

Bon, c'est pas tout mais j'ai comme une impérieuse envie d'esgourder Close To A World Below et Onward to Goldorak...
 

photo de Cobra Commander
le 24/08/2012

2 COMMENTAIRES

Ander

Ander le 24/08/2012 à 22:20:18

"Drawn And Quartered devrait d'aileurs se rebaptiser Imitation pour ressembler encore plus à Immolation et Incantation"

Haha, bien vu! xD

Bah sinon comme tu le dis rien de bien original mais je le trouve un peu mieux branler que le précédent ce qui est déjà pas si mal.

Keyser

Keyser le 03/09/2012 à 09:13:53

D&Q c'est quand même bien plus qu'une simple imitation. Ces meilleurs albums valent tout à fait les meilleurs d'Immolation et Incantation en ce qui me concerne! Celui-ci est très bon d'ailleurs, plus sombre et brutal que jamais!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements