S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Dyscarnate - "With All Their Might "

Dyscarnate - "With All Their Might "
chronique Dyscarnate - With All Their Might
7/10 0

écouter "Iron Strengthens Iron"

Acheter Dyscarnate With All Their Might  sur Amazon

CD album CD album

 

Style musical : 

Metalabagarre

 

Année : 

2017

 

Tracklist :

1. Of Mice and Mountains (4:06)
2. This Is Fire! (5:35)
3. Iron Strengthens Iron (4:38)
4. Traitors in the Palace (4:09)
5. To End All Flesh Before Me (4:05)
6. Backbreaker (4:00)
7. All the Devils Are Here (4:48)
8. Nothing Seems Right (7:44)

 

Label : 

Unique Leader Records
Dans le même style :
Psycroptic - Psycroptic

J'aime pas les gens et leurs idées. J'aime pas les animaux : ça pue.

Ces trois rosbifs, pour faire dans la blague de comptoir, sont des bœufs. J'aime pas les animaux à part le bœuf. C'est bon le bœuf.

J'aime donc Dyscarnate.

 

Sourire en coin, on débute l’album, tellement le mélange de Pro-Pain et d'autres trucs de Death moderne parait fastosh. Non ça n'a rien à voir avec Dying Fetus et Misery Index, lavez-vous les tympans.

Miam la bonne mixture prétentieuse, too much et ultra alpha viril. Une barbaque pointue sur le riffing avec une rythmique de porteur de bouclier pouvant draguer deux genres d'abrutis : le Coreux et le Deatheux (… sters si t'es avec ta sœur.)

Non je ne parle pas de Deathcore. Je suis poli. Bien que certaines apparence soient trompeuses.

 

Méthodique, le trio agit en agençant ses riffs de façon très maligne. De plus le groupe est généreux sur le sujet. Bon, oui, ça bourre dans le coin du ring mais le trio se fait légèrement expérimental (qui parle de Gojira des cavernes ?) créant ainsi une ambiance épaisse comme une stout bouillie au feu de bois.

Comme ces chœurs cérémoniels sur "This Is Fire !", aussi. Et même quand ils se la jouent Behemoth neurasthénique ("Traitors In The Palace"), font pô à rire.

"All The Devils Are Here" rapatrient aussi les Thrashers (...eux si t'es un grincheux) avec son intro aux ptits moignons.

 

Niveau truc Core, un des deux chants fait invariablement penser au flow de Gary Meskil en plus rugueux encore. Les deux braillards se complètent à merveille d'ailleurs, bottant le cul poilu de n'importe quel Sébastien Chabal, hors d'une pub débile. Sur "Iron Strengthens Iron", ces vocaux soutiennent tout l'édifice de ce petit bijou de brisenuquage absolu.

Oui c'est surproduit (bien moins grumeleux que par le passé, Mister DoD) et très carré (ça tue, c'est au poil de cul) mais comme un album de HxC ça donne envie de mettre des coups de tête. Et comme un album de Death d'éventrer Marion Cotillard, de l'enterrer, de la déterrer, de la violer et de l'enterrer à nouveau.

 

La fan base criera à la trahison. 

Les autres à la baston.

photo de Crom-Cruach
le 30/05/2018

Commentaires

cglaume

cglaume le 30/05/2018 à 15:37:12

La pauvre Marion...

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

TENDINITE : 1 vinyle à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Russian Circles - Empros

Évènements