Dzjenghis Khan - S/T (réédition)

Dzjenghis Khan - "S/T (réédition)"
chronique Dzjenghis Khan - S/T (réédition)

Les plus observateurs (toujours les 5 mêmes) auront vu que ce disque est une réédition d'un album de 2007, soit vieux de près de 12 ans. Sauf que l'écoute de ce disque peut aisément faire croire qu'il date de la fin des années 60 ou du début des années 70. Et ce aussi bien au niveau du son que des influences nombreuses ici sans que l'album ne manque de cohérence. Cet album éponyme est le premier des deux disques du trio, on trouvera en 2009 un album nommé Hey you.

 

Le groupe se présente comme pratiquant de l'acid rock et force est de constater que c'est tout à fait ça. L'album débute sur un morceau instrumental assez rythmique et fuzzy avec une guitare qui s'exprime en modo solo... « Snake bite » n'est pas une intro mais un vrai titre aussi long que les autres. Le lent « Wild cat » fait penser à Jimi Hendrix alors que le rapide «  The Widow » fait un peu penser au « Black Betty » de Ram Jam avec sa batterie dynamique (on notera le chant partagé ici). Un autre nom surgit à l'esprit, celui de Cream sur « No Time For Love » ou «  Black Saint », morceau qui fait également penser au Kiss des débuts mais aussi sur un passage à Led Zeppelin, paradoxalement à un moment où le chant est fortement influencé par Gene Simmons. «  End Of The Line » fait aussi penser à Kiss essentiellement son solo à la Ace Frehley. Le long « Rosie » est une sorte de mélange du « Helter skelter » des Beatles et de Jimi Hendrix crade avec une longue partie instrumentale émaillée de quelques bidouillages psychédéliques. L'album se termine comme il a commencé sur un instrumental, « Sister Dorien », entièrement joué à la guitare acoustique.

 

Le son assez root ne fait absolument 2007 mais vraiment très à l'ancienne et il ne plaira clairement pas à tout le monde. L'ensemble est assez étouffé mais c'est le genre de disque qu'on écoute pour sa musique et pas pour son son. Ce premier album nous fait voyager dans le temps mais bien plus loin que ses 12 ans d'âge, un voyage vers la fin des années 60.

 

Cette réédition de Dzjenghis Khan est disponible en CD digipak et vinyle (orange, bleu limité ou test press).

photo de Papy Cyril
le 14/02/2019

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Helmut  - XI IX XI
Khoma - All erodes