Eagle twin - The Unkindness Of Crows

Chronique CD album

chronique Eagle twin - The Unkindness Of Crows

Attention amis doomeux, une nouvelle déflagration sonique signée Southern Lord est arrivée ! Sachant que le groupe avait supporté les Ricains de Sunn O))) sur une tournée, je me suis donc penché sur Eagle Twin en me disant que s'ils avaient eu la grâce du Lord, il devait y avoir du gros sous le capot.

 

Déjà, aux premières écoutes de ce disque et ce avant de me pencher sur leur mypace pour voir leur matos (geek...je sais) je n'aurais pas imaginé que les Ricains étaient un duo ! Quel baroufle ! Dans le genre Black Cobra, on est que deux mais on casse tout, ils se posent là aussi. Je vous passerai les détails sur les nombreux amplis et les guitares en alu qui font du son de ce Unkindness Of Crows une usine a gaz, taillé dans le roc vrombissant comme jamais. Côté zic, les fans des sorties de Southern Lord (Khanate, Ascend, Pentemple etc.) ne seront pas déstabilisés par ce disque qui s'inscrit dans la grand lignée du genre. Mélange abrasif des Melvins (influence très présente), Om, Earth ("Carry on, King of carrion"), en passant par Yob ou Burning Witch, et peut-être même Harvey Milk... La liste est longue. Ce power duo est très barré (l'intro du premier titre dont le chant rappelle Attila Csihar) et propose à chaque morceau de ce disque une nouvelle ambiance, ce qui fait de ce skeud un bon panel de ce que le groupe propose. Du coup, même s'il est un peu long à digérer au début (à cause des deux morceaux de 12 et 15min en milieu de disque) il est varié et on prend sa dose de gros son. On est loin d'être dans une musique d'élitiste pour autant, contrairement à certains trucs de drone doom pas accessibles du tout. Ici, même si l'ensemble n'est pas catchy pour un sou (manquerait plus que ça...) on n'est pas trop confus à l'écoute de ces 7 titres, et l'ensemble n'est ni trop bourrin ni trop light. Le tout reste dans une ambiance un peu froide, mais pas non plus trop sombre. Mais le son (la batterie surtout) apporte cette chaleur réconfortante qui rappelle encore une fois les Melvins, et qui offre un réel caractère à la musique du duo.

 

En somme ce disque me semble plutôt accessible pour les non-connaisseurs qui souhaitent découvrir une nouvelle sensation sonore sonique. Pour les autres comme moi qui aiment se délecter de gros fuzz à des tempos pas trop rapides, c'est du tout bon, mais pas du tout cuit non plus.

Le groupe a un univers bien particulier dans lequel s'immerger est une expérience très plaisante et enrichissante, et cela fait de ce disque une bonne révélation, intéressante musicalement et prenante au niveau du son. Que demandent les fans ? encooooooooore plus foooooooooooort encoooooooore plus leeeeeeeeeent. Dans le top 2009 assurément !

photo de Viking Jazz
le 15/12/2009

2 COMMENTAIRES

Pidji

Pidji le 15/12/2009 à 11:07:50

Ta chronique donne envie, je vais essayer d'y jeter une oreille

mat(taw)

mat(taw) le 17/12/2009 à 09:22:38

ils ouvrent pour Sunn0)) en février...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements