S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Early Day Miners - "The Treatment"

Early Day Miners - "The Treatment"
chronique Early Day Miners - The Treatment
7/10 0
Acheter Early Day Miners The Treatment sur Amazon

CD album CD album (42.52)

 

Année : 

2009

 

Tracklist :

1. In The Fire
2. So Slowly
3. The Surface of Things
4. Spaces
5. How to Fall
6. The Zip
7. Becloud
8. Silver Oat

 

Label : 

Secretly Canadian/Differ Ant
Dans le même style :
East of the wall - East of the wall EP
J'avoue qu'avant de recevoir cet album, et en dépit d'un esprit délibérément défricheur, je ne connaissais ce groupe ni de près ni de loin. Je fus cependant attiré par la pochette, superbe, et bien évidemment par l'attrait de la nouveauté, bien que ce groupe existe depuis de nombreuses années.

A l'écoute, sur le début du disque, "In The Fire" fait d'une pop-rock vivifiante bien que désabusée, et enjolivée par des "ah-ah-ah-ah" superbes, émanant d'un chant délicat et émotionnel, constitue une entrée en matière probante, évoquant Fountains Of Wayne et sa pop à guitares parfois "power-pop" et charmant irrémédiablement de par son côté frais et mélodiquement irréprochable. "So Slowly" confirme, avec ses guitares acidulées, cette impression, tout en proposant un tempo soutenu et en faisant surgir le fantôme des excellents Gay Dad et notamment de leur très marquant Leisure. Bon point donc pour le groupe, qui impose ensuite un rythme plus saccadé sur "The Surface Of Things", doucereux et remuant en dépit d'un côté moins direct, qui aurait toutefois peut-être gagné à être un peu plus concis.

Qu'à cela ne tienne, "Spaces" et ses deux voix joliment associées, plus mesuré dans son format, porteur lui aussi de ce charme pop qui honore Early Day Miners, relance la machine, avant ce "How To Fall" assez poppy, qui respecte l'alternance des tempi instaurée sur "The Treatment" et, sans se montrer irrésistible, en confirme les bons effets. Arrive ensuite un titre plus massif, spatial et gentiment expérimental, "The Zip", bon mais pas indispensable, auquel succède "Becloud" sur lequel le quatuor s'essaye au long format. Ce faisant, il parvient à imposer un univers prenant, reposant sur le rythme et somme toute assez sobre, avec ce qu'il faut de qualités mélodiques et de sonorités bien senties pour convaincre.

Enfin, c'est un "Silver Oath" court, chanté par une jolie voix féminine, qui conclut les festivités sur une note elle aussi sobre et attrayante, et fait de "the Treatment" une agréable surprise. Subsiste toutefois l'impression que le groupe peut mieux faire, en poussant sa démarche et en affichant un peu plus d'audace ou, au contraire, en se débarrassant de ces quelques longueurs pour faire dans le concis et plus ouvertement rock.
Quoiqu'il en soit, le rendu est bon et Early Day Miners possède de toute évidence les pré-requis pour, à l'avenir, proposer une production plus aboutie encore.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

Pin-Up Went Down - 342

Évènements

(HED)PE + CONVEYER + DOUBLE EXPERIENCE au Ferrailleur à Nantes le 25 janvier 2017