Einherjer - Norrøne Spor

Einherjer - "Norrøne Spor"
chronique Einherjer - Norrøne Spor

Désormais à quatre, les Einherjer ont fourbi leurs armes après le réenregistrement, en 2016, de leur album Dragons North.

Et c'est toujours un réel plaisir de retrouver le Viking Metal des Norvégiens, reconnaissable entre tous, le chant croassant de Frode Glesnes (dans la veine d'un Abbath) et la basse rondelette d'Aksel Herløe étant des points d'appui certains.

Et, Einherjer ne fait pas les choses comme on les attend et ne stagne pas.

 

Ici, l'album commence par le très typé Heavy et dynamique "The Spirit of a Thousand Years". La basse et la voix grondante s'accorde parfaitement. "Mine Våpen Mine Ord" sonne très trad dans sa construction. Pourtant ses mélodies ciselées hissent le morceau largement au-dessus de la mêlée.

On connaissait peu Einherjer aussi délicat, les leads rapprochant le combo des voisins de King Of Asgard. "Fra Konge Te Narr" se démarque par son superbe refrain et son break très rythmique. Le solo de fin de morceau apporte aussi un côté épique as fick . La recrue Ole Sønstabø"" s’intègre à merveille et devient alors indispensable.

On dirait que son talent galvanise celui du batteur qui n'a jamais autant été aussi puissant aidé en cela par une prod parfaite.

Les changement d'harmonie de "Mot Vest", pas loin de Solstafir en bien plus ténébreux et menaçant, nous surprennent aussi. Perso, le titre constitue  un moment fort de l'album judicieusement placé en son centre.

 

Un titre qui pulvérise 25 ans d'une scène, à l'aise.

 

BALAISE

 

"Spre Vingene", puissant, est classiquement viking : la horde ne renie rien et a toujours la tête levée. "Tapt Uskyld" se distingue par son superbe solo et son clavier vintage du plus bel effet.

L'intro inquiétante comme la veille d'une bataille de "Av Djupare Røtter" nous prépare aussi à un titre à la lourdeur cachant une musicalité inattendue.

Et quoi de mieux qu'une reprise de Motörhead pour conclure un album ? Ici, ce sera "Deaf Forever" tiré d'Orgasmatron qui sera l'hommage perso des Norvégiens au dieu Lemmy.

 

Einherjer reste fier et résolu.

Sa dernière plaque ravira l'amateur de Metal Viking de qualité. Il brille, en effet, à travers ses multiples détails sans se la jouer prétentieux, et constitue une des meilleures prod du groupe.

 

 Et du genre

photo de Crom-Cruach
le 04/01/2019

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements