Electric Jaguar Baby - ST

Chronique CD album (40:19)

chronique Electric Jaguar Baby - ST

Après 3 EP (regroupés en un vinyle) le bébé jaguar de Paris s'est senti assez grand pour se lancer dans un premier album, cet éponyme.

 

Le duo n'a pas changé son fusil d'épaule et propose toujours ce hard fuzz garage, à chant partagé. Mais réserve ici quelques surprises comme nous allons le voir.

 

« Backstabber » et « Witch I Love » sont relativement classiques pour le groupe, des mid tempo fuzzy avec un chant partagé pour le premier et doublé pour le second qui possède également une petite accélération sur la fin. Le lent et sombre « Geddit » marque par son passage hurlé et sa fin type commentateur de radio en espagnol (par Eddie de Trailer)... la première grosse surprise vient du garage rap fuzzy « Storm (Me Against Me) » assez rapide et heurté avec le chant de MC de Marko Northey de Watkins et 7Days Before et le mélange des 2 styles, bien que fortement improbable, fonctionne vraiment très bien ! Le lent et lourd « Going Thru The Blue » a pour seul défaut d'être un peu trop long avec ses 6min 50s surtout sa fin assez bruitiste... On a ensuite une doublette de morceaux lourds avec des invités au chant avec le très sombre et pesant, «  End Of Doom » avec l'Argentin Gabriel Ravera de Mephistofeles et son accélération soudaine et le sabbathien « Blood Lust » avec l'Américaine Bonnie Bloomgarden de Death Valley Girls. « A Whole Lotta Fuzz » est un mid tempo dynamique assez porté par la batterie avec grosse guitare fuzzy... « Soul Creeper » qui referme l'album revient sur du lent mais avec une gratte plus claire et un chant plus posé, c'est également un titre plus long que la moyenne de l'album.

 

Ce premier album est dans la lignée des EP avec quelques petits trucs en plus... les amateurs de fuzz et celles et ceux qui apprécient déjà le duo (c'est mon cas) aimeront ce premier album des Parisiens.

 

Electric Jaguar Baby est disponible en CD et cassette sur le label du groupe, El Diablo et en de superbes versions vinyle, bleue, orange et tricolore (noir,doré, rouge, pochette avec fond noir, patch et médiator en bonus) avec pochette sérigraphiée et différente pour chaque couleur de vinyle via Slice of wax.

photo de Papy Cyril
le 06/11/2019

2 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 06/11/2019 à 11:17:08

"le mélange des 2 styles, bien que fortement improbable"

Les mélanges ne sont jamais improbables. Métissez, métissez : il en ressortira toujours du bon !! ;)

sepulturastaman

sepulturastaman le 07/11/2019 à 10:31:43

Objection ! mon lapin
Fraise banane c'est pas improbable, mais soyons franc ; c'est dégueulasse !!!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Perihelion - Zeng
Winterhorde - avril 2016