Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Emia - "Run to live"

Emia - "Run to live"
chronique Emia - Run to live
7/10 0
Acheter Emia Run to live sur Amazon

CD album CD album (25 minutes)

 

Style musical : 

Metal

 

Année : 

2010

 

Tracklist :

1)...
2)Run to Live
3)Child
4)Boundless
5)Vortex
6)Double Edge
7)Dear Mum

 

Label : 

Autoproduction

groupe Emia
Emia

Chroniques :

Run to live (2010)
Dans le même style :
Fjokra - Thoughtsteps

Emia / Toulouse.

On n'a pas le temps d'en savoir plus sur la biographie du groupe qu'on se prend déjà une dérouillée avec l'introduction du groupe.

57 secondes qui annoncent ce genre de métal à l'américaine. Le genre d'introduction qui, en live, faire taire les spectateurs un peu trop bavards ou pousse à terminer rapidement son gobelet de bière avant de pénétrer dans l'arène.

 

Il faut dire que la suite est du même acabit.

"Run to live" sonne d'ailleurs comme une sacrée course dans les premiers instants et dans les nombreuses phrases les plus rapides...

D'ailleurs plus largement tout au long de l'album on profitera de riffs syncopés ajoutant à l'agressivité délivrée par un chanteur qui tente d'installer une ambiance un peu malsaine et lourde lorsqu'il parle...et une ambiance plus explosive lorsqu'il hurle à pleine gorge.

 

Si les riffs syncopés sont remarquables, c'est aussi parce que la section rythmique fait un énorme boulot. La basse demeure relativement peu audible hormis sur un break ("Double edge"), c'est la batterie qui va nous marquer.

Puissante, rapide, technique, en bref, le batteur use là de toutes les grosses ficelles qui mettent en joie tout métalleux de base.

Un exercice de style qui doit demander une certaine endurance en live car chaque titre demande un flot d'énergie conséquent. On a le droit à quelques roulements, un déferlement de double pédale et quelques passages plus posés dans une ambiance un peu plus "tribale".

 

En s'attachant au metal, Emia a pris de nombreux autres sous-genres avec : quelques passades Thrash, quelques unes teintées Néo, de légères touches Indus, et d'autres plus aériennes font que cet ep propose une variété intéressante pour un groupe de métal peu innovant tirant clairement ses influences dans les formations outre-Atlantique. Par bonheur les toulousains tirent ce qu'il y a de mieux et de plus solide dans ces groupes pour un ep qui défile vraiment rapidement.

On ne criera donc pas au génie ou à l'inventivité mais c'est le genre d'achat qu'on ne regrette jamais d'avoir fait.

photo de Tookie
le 04/01/2011

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

NOTHING à Paris le 30/11 : 2 places à gagner

Dernières news

Chronique au Hasard

Stigma - When Midnight Strikes

Évènements

NO ONE IS INNOCENT + LES SALES MAJESTES + TAGADA JONES au Stereolux à Nantes le 25 octobre 2018Stomping #8 @Secret Place à Montpellier (34) les 9 et 10 novembre 2018Tournée française SEEDS OF MARY du 15 septembre au 8 décembre 2018NOTHING au Gibus à Paris le 30 novembre 2018Loth x Acedia Mundi x Finis Omnium @ Le Cirque Electrique / Paris le 24 novembre 2018Birds in row + Coilguns + KEN mode au Petit Bain à Paris le 29 novembre 2018Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019